GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Irak: les Etats-Unis ferment leur consulat à Bassora et accusent l'Iran

    media Des membres des forces d'intervention rapide irakiennes patrouillent dans les rues de Bassora, le 8 septembre. REUTERS/Alaa al-Marjani

    Dans le sud de l'Irak, la tension monte entre les États-Unis et l'Iran. Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a annoncé la fermeture du consulat américain à Bassora. Il accuse l'Iran de menacer la sécurité de cette représentation américaine. Et prévient que les États-Unis répondront à toute attaque contre des bâtiments américains, qu'elle soit due à l'Iran ou à des intermédiaires.

    Dans son communiqué, le secrétaire d'État américain met principalement en cause les activités de milices chiites agissant en Irak mais directement dirigées par les Gardiens de la révolution iraniens.

    Cette décision de déplacer pour le moment les diplomates américains vers l'ambassade de Bagdad fait suite à des tirs de mortiers et de roquettes tombés non loin du consulat américain de Bassora.

    Mais c'est aussi une manière de dénoncer une nouvelle fois la mainmise iranienne sur l'Irak. Une partie de la population de Bassora a elle-même exprimé sa volonté de rupture avec cet imposant voisin. Au début du mois, des manifestants réclamant une meilleure qualité de vie ont mis feu au consulat iranien dans la même ville.

    La situation à Bassora est aujourd'hui le symptôme de l'instabilité de l'Irak, qui sort de quatre ans de guerre contre l'organisation Etat islamique. Suites aux élections législatives contestées de mai dernier, un gouvernement est en cours de formation. Le peuple demande que sa misère soit entendue par ceux qui dirigeront le pays.

    Pendant ce temps les deux grandes puissances iranienne et américaine s'affrontent indirectement pour garder le plus possible d'influence sur ce pays détruit mais toujours riche en pétrole.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.