GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Attentat d’Ahvaz: l’Iran annonce avoir frappé des positions jihadistes en Syrie

    media Des membres de l'unité d'élite des Gardiens de la Révolution à Téhéran (photo d'illustration). AFP PHOTO/ATTA KENARE

    Téhéran a annoncé ce lundi avoir attaqué à coup de missiles des positions jihadistes dans l'est de la Syrie en représailles à l'attentat ayant endeuillé le 22 septembre la ville iranienne d'Ahvaz.

    L'attaque, qui pourrait être perçue comme un nouveau signe de l'avancement des capacités balistiques iraniennes décriées par l'Occident, a visé la région de Boukamal (est de la Syrie), près de la frontière irakienne, selon un communiqué des Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique de la République islamique.

    L'opération « Frappe de Moharram » (le mois du deuil musulman, actuellement en cours et particulièrement célébré dans l'Iran chiite) a été menée par « la branche aérospatiale des Gardiens de la révolution » et a visé des positions « à l'est de l'Euphrate », soit sur la rive opposée à la ville même de Boukamal, ajoute le communiqué.

    Selon les Gardiens, « six missiles balistiques de moyenne portée ont été tirés à partir » de l'ouest de l'Iran à 2h du matin (23H30 TU dimanche) et l'attaque a porté un « coup fatal, à 570 km de distance ». La télévision d'Etat iranienne a indiqué que les missiles avaient été tirés à partir de la province de Kermanshah, frontalière de l'Irak.

    Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), « de fortes explosions ont eu lieu à l'aube dans la dernière poche sous le contrôle de l' [Etat islamique] près de la ville de Boukamal ». Ce réduit fait l'objet d'une offensive des Forces démocratiques syriennes (FDS), coalition de combattants kurdes et arabes, depuis le 10 septembre.

    Drones en action

    Les Gardiens de la Révolution ont déclaré que la frappe de missiles a été suivie d'un bombardement réalisé par « sept drones militaires » contre des installations « des terroristes mercenaires ».

    L'Iran est, avec la Russie, l'un des principaux soutiens du pouvoir du président syrien Bachar al-Assad, qu'elle aide politiquement et militairement, et les Gardiens de la révolutions sont présents sur le sol syrien en tant que « conseillers militaires » des forces loyalistes.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.