GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Irak: un engin explosif fait au moins un mort près d'un rassemblement de contestataires à Bagdad (autorités)
    • Éliminatoires CAN 2021: la Mauritanie tient tête au Maroc, 0-0; la Tunisie écrase la Libye, 4-1
    • CAN U23: Égypte-Afrique du Sud et Côte d’Ivoire-Ghana en demi-finales
    • France: l'Assemblée fait marche arrière sur l'huile de palme en maintenant son exclusion des biocarburants
    Moyen-Orient

    Jordanie: un milliard pour la Banque centrale

    media Le roi de Jordanie Abdullah II accueille les ministres des Finances saoudien, koweïtien et émirien, à Amman, le 4 octobre 2018. Yousef ALLAN / Jordanian Royal Palace / AFP

    C'est une aide qui tombe à point nommé pour la Jordanie. Les ministres des Finances de l'Arabie saoudite, du Koweït et des Emirats Arabes Unis ont signé jeudi 4 octobre à Amman, une série d'accords pour renflouer les caisses du royaume jordanien. Ils ont versé plus d'un milliard de dollars dans les coffres de la Banque centrale du pays. En juin dernier, ces trois pays s'étaient engagés à soutenir la Jordanie alors que le pays sortait d'une crise sociale et d'un vaste mouvement de contestation politique. Ils avaient alors promis 2,5 milliards de dollars. Ce premier versement vient soulager l'économie jordanienne, qui souffre particulièrement en ce moment.

    Avec notre correspondant à Amman, Jérôme Boruszewski

    C'est une véritable bouffée d'oxygène pour les comptes publics : plus d'un milliard de dollars. Un versement qui vient combler le déficit budgétaire de cette année et qui va surtout permettre de contrebalancer les chiffres catastrophiques communiqués ces dernières semaines au sujet de la santé de l'économie jordanienne.

    La dette publique continue d'enfler, plus de 96% du produit intérieur brut. Le chômage est en augmentation, il touche presque 19% de la population active. Une femme sur quatre est à la recherche d'un emploi en Jordanie. La croissance peine à dépasser 2%. Le taux d'inflation, lui, a doublé depuis janvier. Tous les indicateurs sont dans le rouge et le gouvernement d'Omar Razzaz souffre de ces contre-performances. Il est en place depuis un peu plus de cent jours et il plonge déjà dans les enquêtes d'opinion.

    Cette aide financière massive en provenance d'Arabie saoudite, du Koweït et des Emirats fait aussi l'objet de critiques, car la stabilité de Jordanie dépend énormément de la générosité de ses alliés. Pour certains opposants, le pays a perdu son indépendance. Ces opposants souhaitent que les autorités redressent l'économie en facilitant les créations d'entreprises et d'emplois, et donc en réduisant les taxes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.