GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Attentat de Strasbourg: Chérif Chekatt a été abattu par la police dans un quartier de la ville
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Zone démilitarisée à Idleb: les rebelles retirent une partie de leurs armes

    media Des composantes du Front national de libération avaient annoncé samedi 6 octobre avoir commencé le retrait de leurs armes lourdes d'Idleb (illustration). Aaref WATAD / AFP

    Les rebelles et jihadistes ont retiré la plupart de leurs armes lourdes de la future zone démilitarisée de la province syrienne d'Idleb, à la veille de la date-butoir prévue par l'accord russo-turc sur ce dernier bastion insurgé. La Russie et le gouvernement syrien n’ont pas réagi à cette annonce, mais des médias proches de Damas se sont montrés dubitatifs.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    Selon le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme, Rami Abdel Rahmane, la zone démilitarisée à Idleb est presque vidée de toutes les armes lourdes, y compris celles des jihadistes, à la veille de la date limite du 15 octobre, convenue à Sotchi entre les présidents Poutine et Erdogan, le 17 septembre.

    Le principal groupe jihadiste, Hayat Tahrir al-Cham, ne s’est pas officiellement prononcé au sujet de l’accord entre la Russie et la Turquie en raison de divergences entre ses dirigeants. Certains commandants souhaitent dénoncer l’accord de Sotchi, d’autres y sont favorables. En l’absence de consensus, les jihadistes ont discrètement commencé à retirer leurs armes lourdes le week-end dernier et l'opération se poursuivait dans la nuit de lundi à mardi.

    Pression d'Ankara

    Les fortes pressions exercées par Ankara et la décision des rebelles pro-turcs de retirer leurs armes lourdes ont réduit la marge de manœuvre des jihadistes, qui contrôlent 70% de la future « zone démilitarisée », large de 15 à 20 kilomètres. L’accord russo-turc prévoit aussi le retrait des combattants jihadistes de la zone tampon, qui devrait être achevé d’ici le 15 octobre, selon l’Observatoire syrien des droits de l'homme.

    Des médias proches de Damas ont dénoncé une mise en scène médiatique orchestrée par la Turquie, soulignant la rapidité avec laquelle le retrait des armes lourdes s’est achevé, alors qu’une telle opération nécessite plus de temps et une grosse logistique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.