GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Février
Mercredi 13 Février
Jeudi 14 Février
Vendredi 15 Février
Aujourd'hui
Dimanche 17 Février
Lundi 18 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Les efforts de désarmement doivent inclure Etats-Unis, Russie, Europe et Chine (Angela Merkel)
    • L'ex-cardinal McCarrick, accusé d'abus sexuels, a été défroqué par le Vatican (officiel)
    • Un général iranien accuse le Pakistan de soutien à un groupe ayant perpétré un attentat meurtrier
    • Syrie: de nombreux civils sont encore présents dans le dernier réduit du groupe Etat islamique (force arabo-kurde)
    • Le Mexique a annoncé qu'il allait injecter 5,5 milliards de dollars dans le groupe public pétrolier Pemex, lourdement endetté
    • Etats-Unis: deux femmes arrêtées pour avoir parlé en espagnol poursuivent la police des frontières (CBP)
    Moyen-Orient

    Syrie: les jihadistes disent vouloir poursuivre le combat à Idleb

    media Les rebelles avaient jusqu'à ce dimanche 14 octobre minuit pour évacuer une zone devant être démilitarisée dans la province d'Idleb (illustration). REUTERS/Ammar Abdullah

    Les jihadistes, majoritaires dans la province syrienne d'Idleb, ont indiqué ce dimanche 14 octobre vouloir poursuivre le combat contre le régime syrien. Ils occupaient toujours une zone devant être démilitarisée, après la date limite prévue pour leur départ par le plan russo-turc.

    Le sort de l'accord russo-turc conclu pour éviter un assaut meurtrier du régime syrien contre Idleb semble de plus en plus fragile. « Nous n'abandonnerons pas le choix du jihad et du combat pour réaliser les objectifs de notre révolution bénie, en premier lieu faire tomber le régime criminel », ont écrit ce dimanche dans un communiqué les jihadistes du groupe Hayat Tahrir al-Cham (HTS), qui contrôlent la majeure partie de la province, dernier bastion insurgé et jihadiste en Syrie.

    En vertu de l'accord conclu entre la Russie, alliée du régime syrien de Bachar al-Assad, et la Turquie, soutien des rebelles, une zone démilitarisée doit être établie aux limites de la province d'Idleb pour séparer les territoires contrôlés par le régime de ceux tenus par les insurgés et les jihadistes.

    Les combattants de Hayat Tahrir al-Cham devaient en principe se retirer de cette zone d'ici ce dimanche minuit pour que l'accord tienne. Mais selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), aucun retrait visible n'a été constaté avant la date butoir.

    (Avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.