GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
Mercredi 21 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 23 Novembre
Samedi 24 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Les équipes de négociations de l'UE et du Royaume-Uni ont conclu un accord sur le cadre de leurs liens post-Brexit, relate le président du Conseil européen. Il s'agit d'un projet de «déclaration politique» devant encore être validé lors d'un sommet dimanche, précise-t-il. Ce texte, qui sera joint au traité de retrait du Royaume-Uni, «établit les paramètres d'un partenariat ambitieux, large, approfondi et flexible» en matière commerciale, de politique étrangère, de défense et de sécurité, selon l'Agence France-Presse qui a pu consulter le document de 26 pages. La période de transition pourra être prolongée jusqu'à deux ans après fin 2020, selon l'accord provisoire.

    Moyen-Orient

    L'envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie Staffan de Mistura quitte ses fonctions

    media Après quatre ans et quatre mois, Staffan de Mistura quitte ce que certains considèrent comme «le job le plus difficile du monde» Fabrice COFFRINI / AFP

    Staffan de Mistura, l'envoyé spécial de l'ONU en Syrie, a annoncé qu'il va quitter ses fonctions. Il a assuré qu'il s'agissait d'une décision strictement personnelle pour passer plus de temps avec sa famille. Il restera toutefois en poste jusqu'à fin novembre et a annoncé devant le Conseil de sécurité qu'il se rendrait pour une toute dernière mission à Damas la semaine prochaine. C'est la mission de la dernière chance pour convaincre le gouvernement syrien de mettre en place le comité constitutionnel censé ouvrir la voie à une transition politique en Syrie.

    Avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau

    Dix fois, 100 fois, on avait annoncé sa démission. Mais Staffan de Mistura a finalement tenu quatre ans et quatre mois dans ce qui était généralement admis comme « le job le plus difficile du monde » pour mettre un terme à sept ans de conflit syrien. Une période durant laquelle l'envoyé spécial n'a rien pu faire pour empêcher les sièges moyenâgeux d'Alep et de la Ghouta orientale ainsi que les attaques chimiques imputées au régime de Damas.

    Sur le volet politique, le diplomate italo-suédois a certes convié des pourparlers de paix à Genève, mais il n'a jamais été capable de mettre face à face le régime et l'opposition.

    Avant son départ, qui sera effectif à la fin de mois de novembre, l'envoyé spécial de l'ONU – le troisième à jeter l'éponge – se rendra la semaine prochaine en Syrie pour une toute dernière mission. Il espère encore convaincre Damas d'appuyer la création d'un comité constitutionnel décidé à Sotchi en janvier dernier.

    Staffan de Mistura était sous très forte pression des Occidentaux convaincus que la mise en place de ce comité est la dernière fenêtre d'opportunité pour relancer une dynamique politique en Syrie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.