GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Mort de Khashoggi: «erreur monumentale», dit le chef de la diplomatie saoudienne

    media Adel al-Jubeir, ministre saoudien des Affaires étrangères, aux Nations unies, le 28 septembre 2018. Angela Weiss / AFP

    Le ministre saoudien des Affaires étrangères s'est exprimé ce dimanche sur la chaîne Fox News pour répondre aux nombreuses questions concernant la mort il y a de Jamal Khashoggi, tué au consulat du royaume en Turquie. Le chef de la diplomatie a présenté ses condoléances à la famille de Khashoggi et souligné que sa mort était « une grave erreur ».

    Après deux semaines de dénégation, l'Arabie saoudite a reconnu samedi la mort du journaliste saoudien, un critique du prince héritier et parle ce dimanche de « grave erreur » par le biais du chef de la diplomatie saoudienne, Adel al-Jubeir : « C'est une grave erreur, une énorme tragédie. Nous présentons nos condoléances à la famille. Nous ressentons leur douleur. Nous aurions aimé que cela ne se soit jamais produit, que l'on ai pu éviter cela. Malheureusement, c'était une énorme et grave erreur, et je peux assurer que les responsables rendront des comptes. »

    A la question du journaliste de Fox News de savoir pourquoi parmi les 15 personnes qui se trouvaient à l'intérieur du consulat et qui sont soupçonnées du meurtre de Jamal Khashoggi se trouvait un légiste, la réponse du chef de la diplomatie saoudienne est évasive : « Je ne crois pas que les 15 personnes se trouvaient à l'intérieur du consulat lorsque cela s'est produit. Nous essayons de savoir ce qu'il s'est exactement passé au consulat et après l'événement. L'enquête vient à peine de commencer. Nous sommes déterminés à la mener jusqu'au bout afin de découvrir la vérité et nous assurer qu'elle soit connue de tous et que les responsables soient traduits en justice. »

    Ces déclarations interviennent au moment où le président turc Recep Tayyip Erdogan promet de révéler toute la vérité sur le meurtre du journaliste. Une annonce à ce sujet aura lieu mardi prochain.


    Adel al-Jubeir : « C'était une opération de voyous »

    « Tout d'abord, nous ne sommes pas un gouvernement autoritaire, nous sommes une monarchie. Nous avons un pouvoir et un contre-pouvoir. Nous avons un système. Ces individus ont agi en dehors de tout cadre. Cela a été indiscutablement une erreur monumentale, d'autant plus qu'ils ont tenté de la dissimuler. Depuis plus de 18 ans et la création d'un Etat moderne, l'Arabie saoudite n'a jamais adopté un tel comportement et ne le fera jamais. C'est une aberration, une erreur, c'est un acte criminel et les personnes responsables doivent être punies. Les personnes qui ont participé à cette opération ne sont pas des proches du prince héritier. Les photos montrent des personnels qui ont pu parfois être engagés sur telle ou telle opération. Les photos de ces personnes ne prouvent en rien qu'elles sont proches du prince. Le prince héritier dément ces informations, il n'a pas été au courant de ces opérations. Même les plus hauts responsables du renseignement n'étaient pas au courant. C'était une opération de voyous. Ils ont fait l'erreur de tuer Jamal Khashoggi dans le consulat et ont essayé de cacher leur crime. » (source: Fox News TV)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.