GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
Mercredi 21 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 23 Novembre
Samedi 24 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Les équipes de négociations de l'UE et du Royaume-Uni ont conclu un accord sur le cadre de leurs liens post-Brexit, relate le président du Conseil européen. Il s'agit d'un projet de «déclaration politique» devant encore être validé lors d'un sommet dimanche, précise-t-il. Ce texte, qui sera joint au traité de retrait du Royaume-Uni, «établit les paramètres d'un partenariat ambitieux, large, approfondi et flexible» en matière commerciale, de politique étrangère, de défense et de sécurité, selon l'Agence France-Presse qui a pu consulter le document de 26 pages. La période de transition pourra être prolongée jusqu'à deux ans après fin 2020, selon l'accord provisoire.

    Moyen-Orient

    Traité de paix: vers de nouvelles négociations entre Israël et la Jordanie?

    media «Nous allons ouvrir des négociations sur la possibilité de prolonger l'accord existant», a déclaré le Premier ministre israélien. Gali Tibbon/Pool via Reuters

    Vingt-quatre ans après la signature d'un traité de paix entre Israël et son voisin, le roi Abdallah a annoncé ce dimanche qu'il entend reprendre le contrôle de deux parcelles de terrain appartenant à la Jordanie mais actuellement louées à Israël. Une annonce qui marque une fois de plus les relations compliquées entre les deux voisins.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

    Officiellement, le gouvernement israélien ne se veut pas alarmiste. Lors d'une cérémonie en mémoire à Yitzhak Rabbin, l'ancien Premier ministre qui fut justement le signataire de ce traité de paix pour Israël, Benyamin Netanyahu s'est contenté d'affirmer : « Nous allons ouvrir des négociations sur la possibilité de prolonger l'accord existant. »

    Mais l'exécutif semble avoir été pris de court par cette décision jordanienne. Les deux parcelles de terrains sont exploitées par des paysans israéliens. Et le ministre de l'Agriculture a assuré qu'ils « ne seront pas laissés à eux-mêmes », que « la meilleure solution possible » sera trouvée. Mais cette solution reste à déterminer, Israël n'ayant pas envisagé cette évolution.

    Le roi Abdallah sous pression

    Cette annonce jordanienne intervient alors que les relations entre les deux pays semblaient s'apaiser. En juillet 2017, la mort de deux Jordaniens dans l'ambassade d'Israël à Amman avait entraîné un froid. Mais le roi Abdallah de Jordanie ne cache pas son irritation à l'égard du Premier ministre israélien. 

    Et le souverain est sous une pression croissante de sa population et de son Parlement, hostiles au traité de paix. Mais au-delà de la question des deux parcelles, Israël se veut confiant sur l'avenir du texte liant les deux pays. Le traité est d'une importance stratégique pour les deux parties.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.