GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le chef du Hezbollah dénonce une attaque au drone israélienne contre une «cible» dans son fief
    • Trump annonce depuis le G7 la conclusion d'un accord commercial «de principe» Etats-Unis/Japon
    Moyen-Orient

    Egypte: un économiste arrêté avant la publication d'un livre critique

    media En Egypte, plusieurs universitaires sont derrière les barreaux, 31 journalistes sont toujours détenus et des dizaines de milliers d'opposants politiques sont en prison (image d'illustration). Universal History Archive/UIG via Getty

    En Egypte, un économiste reconnu, Abdel Khalek Farouk, et son éditeur ont été arrêtés alors qu’ils s’apprêtaient à publier un livre dans lequel les choix économiques du gouvernement égyptien sont remis en question.

    Avec notre correspondant au Caire, François Hume-Ferkatadji

    Dans une interview diffusée sur une chaîne de télévision égyptienne le 16 octobre dernier, l'économiste Abdel Khalek Farouk dénonçait la saisie par la police de 200 exemplaires de son livre « L'Egypte est-elle vraiment un pays pauvre ? ». L’ouvrage s'apprêtait à paraître. Cinq jours après l’entretien, l’économiste était arrêté à son domicile.

    Son avocat, Gamal Eid, également directeur du Réseau arabe pour l'information sur les droits de l'homme (ANHRI) parle d'une arrestation choquante. « Je sais que nous sommes dans une dictature, qu'ils détestent la démocratie, qu'ils détestent la liberté d'expression, mais Abdel Khalek Farouk est un chercheur, il parle seulement de chiffres. Le fait de l'arrêter est complètement fou, ça veut dire que nous reculons encore d'un pas », défend-il.

    ► A (RE)LIRE : Entre pressions et restrictions, comment faire de la recherche en Egypte?

    L'éditeur de l'essai économique, Ibrahim al-Khatib, a également été arrêté, sans aucun fondement juridique, précise ses avocats. Il est détenu depuis dix jours. Les deux hommes sont accusés d’avoir propagé de fausses nouvelles. Le parquet a ordonné de les garder dans un commissariat le temps de l’enquête.

    L'ouvrage en question critique les politiques économiques menées par le gouvernement ces dernières années en Egypte. « Une partie de son livre évoque les dépenses inconséquentes et la mauvaise utilisation de l'argent des Egyptiens », précise l’avocat.

    L'auteur, âgé de 62 ans, revient sur les dépenses de l'Etat dans 28 domaines différents, du projet de la nouvelle capitale à la construction de 19 nouvelles prisons entre 2013 et 2016. Le parquet n'a pas souhaité répondre aux questions de RFI.

    En Egypte, plusieurs universitaires sont derrière les barreaux, 31 journalistes sont toujours détenus et des dizaines de milliers d'opposants politiques sont en prison.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.