GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Yémen: huit millions de personnes souffrent de la famine

    media Manifestation à Taiz au Yémen sur la situation économique du pays, le 4 octobre 2018. REUTERS/Anees Mahyoub

    Au Yémen, des dizaines de civils ont été tués par des frappes mercredi 24 octobre dans la province d'Hodeïda, selon les Nations unies. Les affrontements autour du port d'Hodeïda entre loyalistes et rebelles ont repris depuis plus d'un mois après l'échec des pourparlers annoncé par les Nations unies début septembre. En plus des 10 000 morts causés par le conflit depuis mars 2015, les Nations unies dénoncent la pire crise humanitaire au monde.

    Au Yémen, après 3 ans de conflit, la situation des civils est catastrophique. Pour Hervé Verhoosel, porte-parole du Programme alimentaire mondial, la situation sécuritaire dans la région est « très, très mauvaise ». Et c’est cela, selon lui, qui amène tant de personnes aujourd’hui à avoir faim.

    « 8,5 millions de Yéménites ont des difficultés à se nourrir et nous nous attendons à avoir plusieurs millions de personnes supplémentaires dans les semaines qui viennent, si la situation ne change pas. Nous ne pouvons donc pas rester sur cette continuité d’attaques d’un côté et de l’autre. Et une fois de plus, le Programme alimentaire mondial demande à l’ensemble des parties, toutes les parties liées au conflit, d’arrêter le conflit et de laisser les humanitaires travailler».

    Mercredi, des dizaines de civils ont été tués dans des bombardements dans le port d'Hodeïda, site stratégique car point d'entrée pour l'aide humanitaire : « Nous avons un stock avec 52 000 tonnes de céréales toutes proches d’Hodeïda, donc à 15 kilomètres d’Hodeïda, et nous ne pouvons pas accéder à ces 52 000 tonnes de céréales, explique le porte-parole du PAM. Rendez-vous compte ? Nous pouvons, avec ça, alimenter 2 millions de personnes pendant un mois. C’est tout de même triste que cette situation nous empêche de sauver des vies supplémentaires ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.