GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Gaza: Mahmoud Abbas en quête de stratégie face au Hamas

    media Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas lors de son discours au Comité central du Fatah à Ramallah, le 6 octobre 2018. REUTERS/Mohamad Torokman

    Alors que la tension est remontée autour de la bande de Gaza depuis vendredi, une partie de l'avenir de ce territoire doit être déterminée ce dimanche à Ramallah. Mahmoud Abbas convoque le conseil central de l'Organisation de libération de la Palestine, il s'agit de la plus importante instance de l'OLP. Le président de l'Autorité palestinienne entend obtenir l'approbation du conseil sur sa nouvelle stratégie politique pour obtenir du Hamas qu'il cède le pouvoir à Gaza.

    Avec notre correspondant à Jérusalem,  Guilhem Delteil

    Agacé par l'absence d'avancée sur la question de la réconciliation palestinienne, Mahmoud Abbas entend désormais faire capituler le Hamas. Pour obtenir qu'il cède le pouvoir à Gaza, le président de l'Autorité palestinienne pourrait accroître la pression financière, estime Ashraf al-Ajrami. Cet ancien ministre palestinien est aujourd'hui analyste politique.

    « Je ne pense pas qu'il va cesser tout transfert, dit-il. Mais il pourrait décider d'arrêter de financer le fonctionnement des ministères de Gaza pour lesquels le Hamas récupère de l'argent qu'il ne reverse pas à l'Autorité palestinienne. »

    La mesure pourrait concerner les ministères en charge de la distribution d'eau, d'électricité ou du fonctionnement des hôpitaux, car les factures sont réglées au Hamas. S'en prendre aux finances du mouvement islamiste donc. Mais l'autre axe de la stratégie de Mahmoud Abbas serait d'attaquer la légitimité politique du parti qui a gagné les dernières législatives : il pourrait décider de dissoudre le Parlement palestinien.

    « Cela veut dire qu'il retirerait tout titre officiel aux dirigeants du Hamas. Que les députés du Hamas au sein de ce Conseil législatif n'auront plus de fonction. Que la direction du Hamas n'aura plus de légitimité », ajoute Ashraf al-Ajrami.

    Le Parlement palestinien ne siège plus depuis la prise de pouvoir par le Hamas à Gaza. Mais la mesure serait lourde politiquement.

    En réponse, le Hamas menace de ne plus reconnaître Mahmoud Abbas comme le président de l'Autorité palestinienne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.