GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Netanyahu et Qabous affichent une volonté de normalisation entre les deux pays

    media Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu a été reçu à Oman par le sultan Qabous, une première depuis plus de 20 ans. Israel GPO/Handout via REUTERS

    Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu est à Oman main dans la main avec le sultan Qabous. La visite n’avait pas été annoncée, mais les photos de cette rencontre sont largement diffusées. Officiellement, les deux pays n’entretiennent pas de relations diplomatiques, mais ils affichent désormais clairement leur volonté de normalisation.

    C’est n’est pas la première fois qu’un Premier ministre israélien se rend au Sultanat d’Oman. En 1994, Yitzhak Rabin est le premier à rencontrer le sultan. Mais cette fois-ci, les choses sont clairement différentes. Le sultan omanais et le chef du gouvernement israélien affichent une proximité rarement observée entre un dirigeant arabe et un responsable de l’Etat hébreu.

    Et cela tombe bien, Benyamin Netanyahu, ne manque pas de le faire savoir, en se félicitant à chaque fois qu’il tisse de nouvelles relations avec des pays de la région.

    Du côté de Mascate, cette visite est aussi l’occasion de réaffirmer des principes du sultanat. Le pays a toujours joué le rôle de médiateur œuvrant pour la paix, quitte à froisser parfois son puissant voisin saoudien, en entretenant par exemple des liens avec l’Iran.

    En tout cas, ce rapprochement entre un pays arabe et Israël n’est plus une exception, d’autres capitales du Golfe envoient également des signaux en ce sens.

    Mais pas sûr cependant que cette nouvelle ligne soit acceptée par l’opinion publique arabe pour qui la normalisation avec l’occupant israélien reste inacceptable.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.