GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: un convoi d'aide de l'ONU parvient à atteindre le camp de Roukban

    media L'ONU a acheminé au camp de Roukban de la nourriture, des produits hygiéniques et sanitaires (illustration). REUTERS/Muhammad Hamed

    Un convoi d'aide des Nations unies a atteint ce samedi 3 novembre les 50 000 réfugiés du camp de Roukban, proche de la frontière jordanienne. Voilà neuf mois qu'ils étaient isolés.

    Au milieu du désert, près de là où convergent les frontières syrienne, jordanienne et irakienne, se trouve le camp informel de Roukban. C'est là que tentent de survivre 50 000 personnes. Le dernier convoi d'aide des Nations unies, en janvier, y était parvenu par la Jordanie. Mais depuis, Amman refuse d'ouvrir la frontière vers la Syrie.

    Aujourd'hui, c'est donc par le territoire syrien que des dizaines de camions de l'ONU sont arrivés pour fournir aux réfugiés nourriture, produits hygiéniques et sanitaires. Une grande première. Le camp se trouve dans une zone contrôlée par des forces rebelles soutenues par les Etats-Unis et encerclée par l'armée du régime de Bachar el-Assad.

    Il y a un mois, privés depuis trop longtemps de nourriture et d'assistance médicale, les habitants du camp avaient écrit à l'ONU, dénonçant la mort lente à laquelle les condamne le blocus. Ce n'est que la semaine dernière que Damas a octroyé un accès à aux Nations unies, mais l'insécurité dans la zone aurait ensuite ralenti l'arrivée du convoi.

    Les équipes humanitaires devraient rester quatre jours sur place afin notamment de procéder à une campagne de vaccinations. Elles espèrent obtenir un accès permanent à ce camp pour pouvoir assurer la survie de ces familles sur le long terme.

    Le porte-parole du PAM Hervé Verhoosel explique la complexité d'organiser ce type de convoi en Syrie 04/11/2018 - par Oriane Verdier Écouter
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.