GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    «Il est temps pour moi de clore ce long et beau chapitre de ma vie, non sans une certaine émotion et tristesse, mais c'est une décision inéluctable prise bien avant la CAN 2019», explique l'entraîneur français dans un communiqué publié sur son compte Twitter. La sélection marocaine avait été éliminée en 8e de finale par le Bénin.

    Moyen-Orient

    Des célébrités iraniennes lancent une pétition contre les sanctions américaines

    media Le marché d'Islamshahr, à 50 kilomètres de Téhéran. ©REUTERS/Raheb Homavandi/

    Des célébrités iraniennes, dont le réalisateur oscarisé Ashgar Farhadi qui a déjà reçu deux Oscars dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère, ont lancé une pétition condamnant les sanctions américaines contre Téhéran et mettant en garde contre leur impact sur la population.

    Avec notre correspondant à Téhéran,  Siavosh Ghazi

    La pétition a déjà recueilli plus de 5 000 signatures. « Une fois de plus, les Etats-Unis ont imposé des sanctions contre l'Iran (...) Chaque Iranien en payera personnellement le prix » affirme la pétition lancée par des célébrités iraniennes, notamment le cinéaste Asghar Farhadi.

    « Les politiciens vont et viennent, mais les répercussions de leurs désastreuses décisions seront un cauchemar pour les générations à venir », ajoutent les signataires de la pétition.

    Les Etats-Unis ont rétabli des sanctions très dures contre l'Iran début novembre qui visent à empêcher toute vente de pétrole par le pays. Cette nouvelle série de sanctions intervient après la sortie des Etats-Unis de l'accord nucléaire en mai dernier et une première tranche de sanction en août.

    D'ores et déjà, la chute vertigineuse de la monnaie iranienne a provoqué une très forte inflation qui touche en premier lieu les couches les plus pauvres de la société. Les classes défavorisées ont de plus en plus de mal à joindre les deux bouts. Certains produits de première consommation ont en effet vu leur prix augmenter par deux ou trois au cours des derniers mois.

    Ces sanctions touchent aussi le secteur de la santé avec une hausse des prix des médicaments dont certains sont devenus introuvables dans les pharmacies.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.