GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël vers des élections anticipées?

    media Plusieurs sondages sont défavorables au Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu (ici à Berlin le 4 juin 2018). REUTERS/Axel Schmidt

    Avigdor Lieberman a officiellement présenté sa démission au Premier ministre israélien ce jeudi. L'actuel ministre de la Défense va quitter le gouvernement d'ici 48 heures, et avec lui son petit parti Israel Beitenou. Benyamin Netanyahu se retrouve désormais avec une coalition qui n'a plus qu'une majorité d'une seule voix au Parlement. Le chef du gouvernement poursuit ses consultations pour tenter de préserver sa coalition, mais critiqué pour sa gestion de Gaza, il pourrait n'avoir d'autre choix que de convoquer des élections anticipées.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

    Benyamin Netanyahu n'est pas hostile à l'idée d'élections anticipées en soi. Il a même essayé de les provoquer en mars dernier, se heurtant alors à l'opposition de ses partenaires de coalition. Mais il veut rester maître du calendrier. Et les sondages lui sont aujourd'hui moins favorables qu'il y a huit mois.

    Selon une étude d'opinion publiée ce jeudi, 74% des Israéliens sont mécontents de la façon dont Benyamin Netanyahu a géré la dernière confrontation avec les groupes armés de Gaza. Un autre sondage révèle que 64% des Israéliens auraient voulu qu'Israël poursuive ses opérations militaires après les tirs de roquettes de ce début de semaine.

    Et ce mécontentement se traduit dans les intentions de vote. Pour la première fois depuis le mois de mars, le Likoud de Benyamin Netanyahu passe sous la barre des 30sièges : il en obtiendrait 29 si les élections avaient lieu aujourd'hui.

    L'extrême droite en embuscade

    Reste que le chef du gouvernement demeure le responsable politique le plus populaire d'Israël. Son principal opposant, Yair Lapid, n'obtiendrait que 18 sièges.

    Le Likoud reste donc en position de force pour former la prochaine coalition. Et à en croire les sondages actuels, il pourrait continuer à gouverner avec les mêmes partis. Mais aujourd'hui, les deux formations d'extrême droite seraient en progression. Et elles pourraient ainsi accroître leur pression sur Benyamin Netanyahu.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.