GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Cisjordanie: les Palestiniens restent mobilisés contre la réforme des retraites

    media Depuis un mois, la réforme des retraites imposée par l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas agite des milliers d’employés du secteur privé en Cisjordanie occupée. REUTERS/Mohamad Torokman

    Depuis un mois, la réforme des retraites imposée par l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas agite des milliers d’employés du secteur privé en Cisjordanie occupée. Une réforme entrée en vigueur le 1er novembre dernier, mais décriée par les Palestiniens. Les manifestations et les actions comme les opérations escargots se succèdent depuis des semaines. Et malgré la décision du gouvernement d’ouvrir une concertation, les opposants demandent le retrait de cette mesure contestée. Des opposants qui ont fait une grève perlée lundi de quelques heures pour manifester devant leur lieu de travail. Reportage.

    Avec notre correspondante à Ramallah,  Marine Vlahovic

    Costume-cravate sur le dos ou perchées sur des talons hauts, les employés crient leur colère au pied de leurs bureaux. En cause: la réforme des retraites qui impose désormais une cotisation obligatoire mensuelle de 7% aux 360 000 Palestiniens du secteur privé de Cisjordanie.

    Une mesure inacceptable pour Ahmad Abu Rajla, ingénieur informatique : « Ils vont me prendre mon argent, mais je n’ai aucune garantie qu’ils me le reversent un jour. Nous n’avons pas confiance, parce que la situation ici n’est pas stable. Mahmoud Abbas menace tous les jours de dissoudre l’Autorité palestinienne, nous n’avons pas de véritable Etat, donc nous n’avons pas confiance. »

    Devant l’ampleur de la contestation de ces dernières semaines, le gouvernement a mis en place une concertation. Mais pour Bader Thalji, employé dans une compagnie de télécommunication, il s’agit pour les dirigeants palestiniens de gagner du temps. « Ils essayent juste de nous imposer cette réforme des retraites parce que l’Autorité palestinienne a des soucis d’argent, ils ne nous écoutent pas. Tout ce qu’ils veulent c’est prendre notre argent pour se le mettre dans les poches », déplore-t-il.

    Et les manifestants menacent de faire grève à nouveau si cette réforme contestée n’est pas retirée.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.