GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 18 Décembre
Mercredi 19 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Egypte: la guerre des réseaux sociaux fait rage entre l’armée et les terroristes

    media Des éléments de l'armée égyptienne à Minya après une attaque terroriste, le 2 novembre 2018. REUTERS/Mohamed Abd El Ghany

    En Egypte, les réseaux sociaux sont un champ de bataille où « Wilayet Sinaa », le groupe Etat islamique du Sinaï, et l’armée égyptienne se livrent à un conflit virtuel. Dernier épisode en date: la publication sur internet d’une nouvelle vidéo de propagande de l’organisation terroriste.

    De notre correspondant au Caire,

    La vidéo a été publiée vendredi. Elle comprend des images d’attentats contre l’armée et les forces de l’ordre dans le nord-Sinaï. On voit y des véhicules militaires détruits par des roquettes ou des mines, des attaques contre des positions de l’armée et de la police ainsi que l’assassinat de soldats en permission. La vidéo montre aussi les jihadistes à l’entraînement et durant des briefings tactiques sur les opérations à venir. Mais la séquence qui a le plus retenu l’attention des experts est un passage où on entend, en voix off, un discours de l’émir de « Wilayet Sinaa », Abou Oussama al Masri, et la lecture sur un bandeau au bas de l’image « accueilli par Allah », la formule islamique pour dire « décédé ». Abou Oussama avait été notamment accusé d’être le cerveau de l’attentat dans le Sinaï contre l’Airbus de la compagnie de charter russe Metrojet qui avait fait 224 morts en octobre 2015.

    L’armée sur les réseaux

    Cette vidéo est-elle liée aux déclarations du chef d’état-major égyptien la veille ? Sûrement. Le général Mohamad Farid avait annoncé en effet la réussite d’une opération commando pour éliminer des éléments terroristes dans le Sinaï. Les autorités militaires n’ont pas donné plus de détails sur les réseaux sociaux afin de les consacrer entièrement aux premières grandes manœuvres militaires arabes communes en Egypte et l’ouverture d’une exposition d’armement au Caire.

    Depuis le début de la grande offensive militaire dans le Nord-Sinaï, au début de l’année et qui implique 60 000 hommes, le porte-parole militaire a publié une trentaine de communiqués et de vidéos sur les réseaux sociaux. On y voit les opérations de l’armée dans le Nord-Sinaï avec des images de bombardements aériens, d’attaques de blindés et de cadavres floutés de terroristes.

    Informations confidentielles sur le net

    Les réseaux sociaux sont également le lieu de nombreux commentaires sur cette guerre virtuelle autour du Nord-Sinaï et les experts y sont de plus en plus présents. Spécialistes des opérations militaires ou du renseignement, ces experts égyptiens, israéliens ou occidentaux publient des informations souvent confidentielles sur le déroulement de cette guerre de faible intensité, mais guerre néanmoins. On y voit les nouveaux types d’armes utilisées par les uns et les autres et on y lit aussi des analyses des tactiques et stratégies de l’armée et de « Wilayet Sinaa ».

    Leur conclusion : l’armée s’adapte trop lentement à cette guerre asymétrique tandis que le groupe terroriste n’arrive pas à trouver la parade face aux opérations massives menées contre lui.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.