GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 19 Décembre
Jeudi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Intenses efforts diplomatiques à l’ONU pour mettre fin au conflit au Yémen

    media Hodeida (photo d'archives). STRINGER / AFP

    Au Yémen les combats ont repris sur la ville d’Hodeïda alors que la communauté internationale a lancé une nouvelle offensive diplomatique pour tenter de mettre un terme au conflit. Le Conseil de sécurité de l’ONU doit examiner dans les prochains jours un projet de résolution sur le Yémen soumis par les Britanniques. Le texte, consulté par RFI, demande un cessez-le-feu sur la ville portuaire d’Hodeïda par laquelle transite une grande partie de l’aide humanitaire et demande aux belligérants de lever tous les blocus pour permettre la livraison de nourriture aux 14 millions de Yéménites menacés de famine. Mais les Saoudiens, par l’intermédiaire de leur allié koweïtien au Conseil de sécurité, estiment que le texte n’est toujours pas acceptable en l’état.

    Avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau

    C’est la toute première résolution soutenant une solution politique depuis le début du conflit au Yémen en 2015. Mais à peine présentée aux 15 membres du Conseil de sécurité, son avenir est déjà compromis par l’opposition des Saoudiens qui ont fait savoir par l’intermédiaire de leur allié koweïtien que le texte devrait être renégocié.

    Londres avait pourtant déjà accepté de revoir à la baisse ses ambitions, se contentant d’une résolution strictement humanitaire pour ne pas risquer de fragiliser les timides espoirs de solutions politiques. Le pouvoir yéménite et les rebelles houthis ont en effet accepté de se voir en Suède dans les prochaines semaines pour des négociations de paix.

    Mais si Riyad, sous la pression internationale, encore renforcée depuis l’affaire du meurtre du journaliste Kashoggi, se voit obligé de faire des concessions, pas question pour autant de se faire dicter le tempo des négociations. Les Saoudiens exigent que les discussions se basent sur une ancienne résolution demandant aux Houthis de se retirer de Sanaa et de déposer leurs armes. Une demande inacceptable pour les rebelles et qui présage de difficiles négociations pour aboutir à un règlement définitif du conflit.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.