GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Décembre
Vendredi 21 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: des accrochages meurtriers fragilisent la trêve sur le front nord-ouest

    media Des rebelles syriens du Front national de libération prennent position à l'ouest d'Alep le 20 novembre 2018. Aaref WATAD / AFP

    Les accrochages meurtriers se multiplient entre l’armée syrienne et les rebelles au nord-ouest de la Syrie, où une trêve imposée par la Russie et la Turquie est de plus en plus fragilisée. Deux militaires syriens ont été tués et sept autres blessés mardi 20 novembre.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    Les duels d’artillerie et les escarmouches mettent à mal la trêve observée depuis le 17 septembre sur les fronts du nord-ouest de la Syrie, à l’initiative de la Russie et de la Turquie. L’armée gouvernementale et les jihadistes s’affrontent presque tous les jours à coups de duels d’artillerie ou d’assauts localisés mais meurtriers.

    Mardi 20 novembre, deux soldats syriens ont été tués et sept autres blessés lorsque des obus tirés par des rebelles et des jihadistes ont touché leurs positions à l’ouest de la ville d’Alep.

    Depuis début novembre, des dizaines de rebelles, de jihadistes et de soldats gouvernementaux ont été tués dans des accrochages sur les différents fronts du nord-ouest, qui s’étendent sur quatre provinces, Idleb, Alep, Lattaquié et Hama.

    Une offensive en préparation ?

    Moscou et Damas expriment de plus en plus leur mécontentement et accusent jihadistes et rebelles de violer la trêve conclue le 17 septembre à Sotchi, entre les présidents russe, Vladimir Poutine, et turc, Recep Tayyep Erdogan.

    Ces mises en garde s’accompagnent de préparatifs militaires côté gouvernemental. L’armée syrienne a acheminé d’importants renforts, notamment à l’ouest d’Alep et à Idleb.

    La concentration de troupes laisse penser qu’une offensive serait en préparation dans le secteur de l’aéroport militaire d’Abou Zouhour, à l’est de la province d’Idleb.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.