GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    ONU: l'UNRWA surmonte la «pire crise financière» de son histoire

    media Des enfants passent devant un centre d'urgences de l'UNRWA à Gaza, le 2 octobre 2018 (illustration). SAID KHATIB / AFP

    L'annonce avait entraîné la « pire crise financière » de l'histoire de l'UNRWA. Les États-Unis avaient décidé en septembre 2018 de cesser quasi toute participation au budget de l'agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens. Le pays était le premier contributeur et l'avenir de l'agence semblait alors incertain. Mais finalement, l'UNRWA a réussi à ramener son déficit pour l'année 2018 à 21 millions de dollars, a annoncé lundi 19 son chef Pierre Krähenbühl.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

    Depuis plus de dix ans désormais, l'UNRWA est déficitaire. Le nombre de réfugiés palestiniens augmente au gré des naissances, leur vulnérabilité a été accrue par la guerre en Syrie et la crise humanitaire à Gaza, forçant l'agence onusienne à fournir de nouveaux services. Au début de l'année, la direction de l'UNRWA prévoyait donc déjà un déficit de 140 millions de dollars sur un budget de 1,2 milliard de dollars.

    Mais les difficultés ont été accrues par la décision de Donald Trump de réduire drastiquement l'aide de Washington à cette agence. Les États-Unis ont versé 60 millions de dollars en 2018, contre 365 les années précédentes. Le pays était le premier contributeur au budget de l'UNRWA, mais la nouvelle administration, critique du fonctionnement de cette agence, a annoncé son désengagement.

    Le déficit prévisionnel de l'UNRWA est alors passé à 446 millions de dollars, mettant en péril bon nombre de ses services et avait avancé notamment le doute sur l’ouverture des écoles après la pause estivale, fin août. Mais d'autres pays et institutions se sont mobilisés. L'Arabie saoudite, les Émirats Arabes unis, le Koweït et le Qatar ont versé 50 millions de dollars de plus chacun. L'Union européenne et ses États membres ont également augmenté leur aide.

    Désormais, le déficit a été ramené à 21 millions de dollars. « C'est fantastique », se réjouit le porte-parole de l'UNRWA. Mais les défis financiers demeurent pour l'an prochain: ces dons exceptionnels étaient pour 2018 uniquement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.