GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 9 Octobre
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    La défense anti-aérienne syrienne réplique contre des raids israéliens

    media Des avions F-16 israéliens (photo d'illustration). REUTERS/Amir Cohen

    La défense anti-aérienne de l’armée syrienne a annoncé jeudi 29 novembre avoir intercepté plusieurs missiles tirés par des avions israéliens au sud de Damas et dans le sud du pays.

    La défense anti-aérienne syrienne a tiré, jeudi 29 novembre au soir, au moins dix missiles contre des avions israéliens qui menaient des raids à Keswa, au sud de Damas, et près de la localité de Harfa, dans le secteur du Mont Hermon, non loin de la ligne de démarcation avec le Golan occupé par Israël en 1967.

    Une source militaire syrienne citée par des médias a annoncé que plusieurs missiles tirés par les avions israéliens avaient été abattus et que les raids n’ont pas atteint leur objectif, rapporte notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh.

    Il s’agit de la première attaque aérienne menée par des avions israéliens depuis le 16 septembre, quand un avion de transport militaire russe avait été abattu par la défense anti-aérienne syrienne. Moscou avait rendu Israël responsable de cet incident qui avait fait 15 morts parmi les militaires russes.

    Début octobre, la Russie a annoncé avoir livré à la Syrie des batteries de missiles anti-aériens de type S-300. Une source militaire à Beyrouth a indiqué que ce système de DCA sophistiqué n’était pas entré en action lors des raids de jeudi soir.

    Silence israélien

    L'armée israélienne ne commente que rarement ses opérations en Syrie, note notre correpondant à Jérusalem, Guilhem Delteil. Elle se contente en général d'un silence à chaque fois qu'elle est désignée comme responsable de nouveaux bombardements. Il en est de même sur les opérations de la nuit dernière. Elle ne confirme pas être à l'origine des frappes en Syrie.

    Elle s'est contentée d'un communiqué annonçant qu'elle avait identifié un tir de missile sol-air de Syrie vers le plateau du Golan et qu'elle enquête pour savoir s'il a touché le territoire contrôlé par Israël. Elle dément par ailleurs des informations russes qui annonçaient qu'un avion de chasse israélien avait été abattu près de Damas, tout en se gardant de confirmer que des avions israéliens ont survolé le territoire syrien.

    Mais ce type d'opérations porte bien la marque d'Israël. Et si le pays a bien mené des raids aériens la nuit dernière, il s'agirait alors de sa première opération d'envergure depuis deux mois. Le 18 septembre, de précédents raids aériens avait déclenché des tirs de la défense syrienne qui avaient touché, par erreur, un avion militaire russe.

    Depuis, Moscou a renforcé la défense anti-aérienne de son allié syrien. Israël assurait que cela n'entravait pas ses actions en Syrie, mais après cet incident qui avait entraîné la mort de 15 soldats russes, aucune frappe ne lui avait été imputée.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.