GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Yémen: l’ONU veut déployer rapidement des observateurs internationaux

    media L'envoyé spécial de l'ONU pour le Yémen, Martin Griffiths, a réclamé vendredi au Conseil de sécurité le déploiement d'observateurs internationaux au plus vite dans la ville portuaire yéménite de Hodeïda. REUTERS/Mohamed al-Sayaghi?

    Au lendemain de l’accord inespéré obtenu en Suède entre les deux principaux protagonistes du conflit au Yémen, le Conseil de sécurité a insisté sur la nécessité de le soutenir le plus rapidement possible. Une résolution est en cours de rédaction par la plume britannique sur le sujet. Elle devrait endosser les principaux points d’agréments décrochés à Stockholm en attendant de nouveaux pourparlers que l’ONU espère convier fin janvier. L’envoyé spécial a aussi réclamé l’envoi rapide d’observateurs pour surveiller un cessez-le-feu entré en vigueur juste après l’accord, mais qui aurait déjà été rompu à Hodeïda. Des affrontements ont été signalés vendredi soir dans la ville portuaire.

    Avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau

    Un optimisme prudent caractérisait l’humeur des diplomates vendredi qui ne cachaient pas la satisfaction de voir l’ONU décrocher un premier succès diplomatique sur une crise majeure ces dernières années.

    Si la poignée de main de Stockholm entre les représentants du gouvernement yéménite et des rebelles houthis est en-effet prometteuse, les diplomates sont aussi conscients des difficultés de la mise en œuvre de l’accord sur le port d’Hodeïda. Pas question donc de perdre du temps. « Chaque minute compte », a rappelé l’ambassadrice britannique.

    L’envoyé spécial au Yémen, Martin Griffiths, a demandé, quant à lui, l’envoi rapide d’observateurs - entre 30 et 40 selon une source onusienne - qui doit encore être approuvé par une résolution qui doit être présenté dès la semaine prochaine à New York.

    Ce mécanisme de surveillance doit permettre à la population yéménite de ressentir rapidement les impacts bénéfiques de l’accord de Stockholm. Car c’est là, selon les diplomates, que se joue le succès de cette toute première étape vers une paix possible au Yémen.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.