GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Affaire Khashoggi: Guterres demande une enquête «crédible»

    media Le chef de l'ONU à Genève, en Suisse, le 3 avril 2018. REUTERS/Pierre Albouy

    Ce dimanche, le secrétaire général de l’ONU a estimé qu’il était « essentiel » qu’une enquête « crédible » soit menée sur le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, tué le 2 octobre dernier dans le consulat de son pays à Istanbul. Antonio Guterres s’exprimait en marge de la conférence de Doha.

    « Il est absolument essentiel d’avoir une enquête crédible et une punition pour ceux qui sont coupables. » C'est ce qu'a déclaré Antonio Guterres à Doha au Qatar, sans préciser s’il souhaitait une enquête internationale.

    Discussions avec l'ONU

    La Turquie avait indiqué mardi être en discussions avec l'ONU pour une éventuelle enquête de ce type, après avoir d'abord tenté de discuter directement avec l'Arabie saoudite.

    Mais les autorités saoudiennes ont rejeté la demande turque d’extradition des suspects, parmi lesquels deux proches du prince héritier ben Salman. Et ce dimanche le ministre turc des Affaires étrangères a répété que l'Arabie saoudite n'avait toujours pas partagé d'informations avec son pays sur le meurtre.

    L'Arabie saoudite affaiblie

    Cette affaire a affaibli la position de l’Arabie saoudite sur la scène internationale, jusque chez son allié américain. Jeudi dernier le Sénat a dénoncé la responsabilité du prince héritier dans l'assassinat du journaliste et réclamé l'arrêt du soutien de Washington à la coalition menée par l'Arabie saoudite au Yémen.

    Le Yémen où la ville portuaire d'Hodeïda a été bombardée dans la nuit de samedi à dimanche, il y a aussi eu des affrontements qui ont continué pendant la journée. L’émissaire de l’ONU dans le pays a exhorté les deux camps à respecter la trêve annoncée jeudi.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.