GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Aujourd'hui
Dimanche 26 Mai
Lundi 27 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Israël: Tsahal accusé d'avoir dissimulé la mort de deux adolescents palestiniens

    media L'armée israélienne a bombardé cet immeuble en construction dans la ville de Gaza le 14 juillet 2018. RFI/Guilhem Delteil

    Les faits remontent au 14 juillet dernier. Alors que la tension était à nouveau très vive entre les groupes armés de Gaza et Israël, l'armée israélienne avait bombardé un immeuble en construction dans la ville de Gaza. Il s'agissait, assure l'armée d'une cible militaire. Selon les Gazaouis rencontrés par RFI le lendemain, c'était un bâtiment civil. Dans ce bombardement, deux adolescents de 14 ans ont été tués. Selon deux organisations de défense des droits de l'homme, B'Tselem et Forensic Architecture, l'armée israélienne a tenté de se dédouaner de toute responsabilité dans ces deux morts.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

    Le 14 juillet 2018, en fin d'après-midi, Amir Al Nimrah et Louay Kahil étaient montés sur le toit de cet immeuble en construction. Les deux amis s'étaient assis sur le rebord, les jambes dans le vide et s'étaient pris en photo. Après enquête, B'Tselem et Forensic Architecture affirment que les deux adolescents ont été tués par un tir israélien qui se voulait de sommation.

    « L'armée a diffusé les vidéos de quatre tirs de sommation. Et il y a eu quatre tirs. Mais ils ont remplacé une vidéo du premier tir, celui qui a été mortel, par une vidéo d'un autre tir prise sous un angle différent. Donc c'est assez trompeur, si ce n'est plus », affirme Hagai El Ad, le directeur exécutif de B'Tselem.

    Contactée par RFI, l'armée israélienne qualifie dans un communiqué de « sans fondement » et « fausses » les allégations qu'elle aurait consciemment déformé les vidéos. Elle assure qu'elle n'avait pas connaissance de la présence des deux adolescents sur le toit du bâtiment. Mais pour Hagai El Ad, ce schéma se répète souvent.

    « Maintes fois, vous lisez les explications données par l'armée a posteriori : "nous ne les avons pas visé. Ce n'était pas intentionnel". Donc comment cela s'est-il produit encore, encore et encore ? A un moment, vous devez vous demander si autant d'erreurs sont commises, peuvent-elles toujours être considérées comme des erreurs ? »

    Hagai El Ad estime que les tirs de sommation devraient être considérés comme partie intégrante d'une opération militaire. L'état-major, lui, affirme que les « mesures de précaution » prises répondent « entièrement » au droit international.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.