GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    La Turquie estime que près de 300 000 réfugiés syriens sont rentrés chez eux

    media Un camp de réfugiés à la frontière turquo-syrienne le 11 octobre 2017. D'après le ministre de l'intérieur 300 000 réfugiés syriens seraient reparti chez eux en deux ans. AFP Photos/ Omar Haj Kadour

    Près de 300 000 Syriens seraient rentrés dans leur pays ces deux dernières années, d’après Süleyman Soylu, ministre de l’Intérieur turc. La Turquie accueille plus de 3,5 millions de réfugiés syriens.

    Avec notre correspondante à Istanbul,  Marion Fontenille

    Le nombre de Syriens rentrés dans leur pays s'élève à 300 000, estime Süleyman Soylu, ministre de l’Intérieur turc. Selon lui, ces retours en Syrie sont liés aux opérations militaires menées dans le nord de la Syrie contre les milices kurdes du YPG. Ces départs sont comptabilisés depuis 2016. Toujours selon le ministre, c’est grâce aux opérations « Bouclier de l’Euphrate » et « Rameau d’Olivier » menées par l’armée turque dans le nord de la Syrie.

    Une nouvelle offensive envisagée contre les YPG

    Tandis qu’il s’exprimait depuis la ville d’Edirne à la frontière de la Grèce et de la Bulgarie, un point de passage important pour les migrants qui fuient en Europe. Le ministre a rappelé que les opérations militaires de police et l’activité des garde-côtes ont permis de réduire les passages illégaux vers l’Europe.

    Ces déclarations arrivent au moment où le président turc Recep Tayyip Erdoğan menace de lancer une troisième offensive dans le nord de la Syrie contre les milices kurdes du YPG, considérées comme terroriste par Ankara. Une opération d’envergure a promis le président turc qui devrait être lancé dans les prochains mois alors que Trump a annoncé partir de

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.