GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 24 Octobre
Vendredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Netanyahu cherche à rassurer après l'annonce du retrait américain de Syrie

    media Le Premier ministre israélien Netanyahu (D) devrait bientôt rencontrer Mike Pompeo (G) pour s'entretenir du retrait américain de Syrie (photo d'illustration) Thomas Coex/Pool via Reuters

    Premières déclarations du chef du gouvernement israélien Benyamin Netanyahu et d’autres responsables israéliens sur la position américaine après le retrait des troupes américaines en Syrie. Netanyahu a tenté de minimiser la portée de la décision dans un effort pour rassurer les Israéliens.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

    Après son entretien téléphonique avec le président américain jeudi dernier, le Premier ministre israélien précise sa position sur le retrait américain de Syrie. Et dès l’ouverture du conseil des ministres hebdomadaire à Jérusalem, Benyamin Netanyahu a voulu rassurer les Israéliens sur la décision de Donald Trump.

    « La décision de retirer les 2 000 soldats américains de Syrie ne changera pas notre politique constante. Nous continuerons à œuvrer pour empêcher les tentatives de déploiement militaire de l’Iran en Syrie. Et si besoin est nous élargirons nos activités sur ce terrain. Et je tiens à rassurer les inquiets. Notre coopération avec les États-Unis se poursuit à plein régime. »

    Par ailleurs dans l’entourage du Premier ministre israélien on indique que Benyamin Netanyahu devrait rencontrer le secrétaire d'État américain Mike Pompeo le week-end prochain en marge de sa visite au Brésil, pour un entretien sur le retrait des troupes américaines de Syrie.

    Le chef d’état-major israélien Gadi Eizenkot a réagi lui aussi à la décision américaine. Il a estimé que c'était un « événement significatif » au Moyen-Orient, mais ne devait pas être « exagéré ». « L'armée israélienne a toujours travaillé de manière indépendante », a-t-il encore affirmé.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.