GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Nouveau bombardement présumé d'Israël en Syrie

    media De la fumée s'élève d'une montagne environnante de Damas, le 25 décembre 2018. REUTERS/Omar Sanadiki

    Selon plusieurs sources, c'est l'aviation de l'Etat hébreu qui a bombardé hier soir plusieurs cibles proches de Damas, la capitale syrienne. Israël n'a pas réagi. Ces dernières années, des dizaines d'opérations du même type ont été attribuées à Israël et, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, ce sont encore une fois des entrepôts d'armes qui ont été visés. Moscou, indéfectible soutient de Damas, accuse Israël.

    Les sites bombardés sont situés à l'ouest et au sud-ouest de Damas et selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, ce sont des équipements appartenant à des forces étrangères alliées du régime de Bachar el-Assad qui ont été visées : entrepôts du Hezbollah libanais ou des forces iraniennes engagées en Syrie depuis plusieurs années.

    C'est pour lutter contre cette implantation militaire de forces qui lui sont hostiles qu'Israël mène régulièrement des raids aériens en Syrie, tout en restant silencieux sur la nature de ces opérations.

    On notera que le raid de la nuit dernière survient après l'annonce du prochain retrait des forces américaines de Syrie. Une décision largement considérée comme défavorable à Israël puisqu'elle laisse les coudées franches au pouvoir de Damas et à ses alliés régionaux.

    Il est donc probable que l'Etat hébreu continue à frapper en territoire syrien tout ce qu'il considère comme une menace pour sa sécurité. une stratégie qui comporte des risques comme l'a montré l'incident de septembre dernier : ripostant à une attaque israélienne, la défense anti-aérienne syrienne avait alors accidentellement abattu un avion militaire russe.

    Au lendemain de ces raids, ce mercredi, la Russie a accusé Israël de « violation grossière de la souveraineté » de la Syrie. Le ministre des Affaires étrangères a fait part de sa « plus grande préoccupation » devant ces frappes dont Damas et Israël se rejettent la responsabilité.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.