GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Avril
Vendredi 19 Avril
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
Aujourd'hui
Mardi 23 Avril
Mercredi 24 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Egypte: un bus de touristes victime d'une attaque à la bombe à Gizeh

    media Un policier inspecte le bus de touristes touché par l'explosion d'une bombe à Gizeh le 28 décembre 2018. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh

    Une attaque à la bombe a frappé un bus de touristes dans le secteur des pyramides à Gizeh ce vendredi 28 décembre. D'après le parquet égyptien, trois touristes vietnamiens et leur guide auraient été tués et douze autre personnes, blessés.

    L'attaque n'a pas eu lieu dans l'enceinte du site des pyramides mais sur la route menant à celle-ci, a environ deux kilomètres de l'entrée du site, rapporte notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti. Il s'agirait d'une bombe artisanale placée sur le bas-côté de la route qui a explosé au moment du passage du bus.

    Selon le dernier bilan du parquet, trois touristes vietnamiens auraient perdu la vie, ainsi que leur guide égyptien. Douze personnes seraient également blessées, dont onze touristes vietnamiens et leur chauffeur égyptien. « Un engin artisanal a explosé lors du passage d'un bus transportant 14 touristes vietnamiens », a rapporté le ministère dans un communiqué.

    Equipés de lampes torches, des dizaines d’experts de la police scientifique se sont rapidement rendus sur place pour s'affairer autour de la carcasse d’un bus aux vitres explosées et à la taule froissée. C’est aux abords d’une bretelle polluée et bruyante que la bombe a explosé. Des dizaines de véhicules transportant des touristes passent tous les jours sur cette route qui mène des pyramides de Gizeh aux pyramides de Saqqara. L’enquête est en cours pour déterminer comment l’engin explosif a été déclenché et par qui, indique notre correspondant au Caire, François Hume.

    Dans un immeuble voisin, Mustafa et Farag, les gardiens, étaient en train de prier, lorsqu’ils ont entendu le blast. « C’était l’heure de la prière du soir, et nous avons entendu l'explosion, et nous n'avons pas eu la force de sortir de l'immeuble pour aller voir, nous étions vraiment effrayés par ce que nous avons entendu », explique Mustafa. « Le bruit était très fort, ça a fait "BOUM" la pièce dans laquelle j'étais s'est mise à trembler, c'était très fort », poursuit Farag.

    C'est un passage obligé pour le tourisme égyptien. C'est un plateau très étendu, très important où bien sûr il y a de célèbres monuments égyptiens. Gizeh normalement bénéficie d'un système de sécurité et d'un arsenal juridique très étendu.

    Hasni Abidi, directeur du Centre d'études et de recherche sur le monde arabe et méditerranéen à Genève 28/12/2018 - par Anissa El Jabri Écouter

    Une attaque qui vise l'industrie du tourisme

    Les blessés ont été transportés à l'hôpital Al Haram dans le quartier de Gizeh. Selon les premières informations, plusieurs des blessés ont subi ou subissent des interventions chirurgicales plus ou moins importantes.

    L’attaque n’a pas été revendiquée par un groupe terroriste. Mais elle semble viser directement l’un des piliers de l’économie égyptienne : l’industrie du tourisme qui connaissait un réel rebond depuis un an.

    REPORTAGE

    Des attaques comme celle-ci, ça arrive dans le monde entier, mais moi je vous dis que l'Egypte est un pays très sûr, il y a la sécurité partout ici. Nous sommes ciblés parce que nous sommes un pays important, mais tout va bien ! On travaille et on prend soin des touristes.

    Un nouveau coup dur pour le tourisme 29/12/2018 - par François Hume-Ferkatadji Écouter

    Le Premier ministre Moustafa Madbouli a indiqué que le bus touristique n’avait pas préalablement averti la police de ses déplacements. Il a ajouté que le bus avait emprunté un tronçon de route non sécurisé. Des déclarations visant probablement à rassurer les dizaines de milliers de touristes en Egypte pour les fêtes de fin d’année, le pic de la saison touristique. 

    Un coup dur pour le secteur touristique

    Cette attaque près du site mythique des pyramides, où les touristes vietnamiens allaient assister à un spectacle de son et lumière, interrompt violemment une période de renaissance pour le tourisme en Egypte. Le secteur qui avait décliné depuis 2011, l'année des printemps arabes, s'était effondré après l'attentat islamiste contre l'avion de touristes russes, 224 morts en octobre 2015.

    Pourtant, depuis juillet 2017, il n'y avait plus eu d'attentat contre des touristes étrangers. Si les Russes n'étaient pas revenus en masse, les Américains et les Européens étaient de retour, constataient les voyagistes. Au total 8,5 millions de visiteurs l'an dernier, en Egypte, l'équivalent de 7 milliards d'euros de revenus, le double de 2016, et une fréquentation encore en hausse de 40% cette année selon les autorités (soit près de 12 millions de visiteurs).

    L'attentat de vendredi risque de ruiner les espoirs de consolider l'an prochain l'un des piliers de l'économie égyptienne, troisième pourvoyeur de devises mais toujours premier employeur privé du pays. Un secteur régulièrement ciblé par le terrorisme depuis les années 90 et la mort de 58 étrangers à Louxor, autre haut-lieu touristique égyptien.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.