GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Commerce international: la Chine déclare attendre de la «sincérité» des États-Unis avant de reprendre les négociations
    • British Steel-Ascoval: «La partie n'est pas perdue et nous allons la gagner» (Edouard Philippe)
    • Européennes: ouverture des bureaux de vote au Royaume-Uni
    • Européennes: début du vote avec l'ouverture des bureaux aux Pays-Bas
    • Israël a réduit la zone de pêche à Gaza après le lancement de ballons incendiaires vers son territoire
    • Législatives en Inde: on constaterait un nette avance du BJP de Modi dans les premières tendances du dépouillement
    Moyen-Orient

    Egypte: deux ans de prison en appel pour avoir dénoncé le harcèlement sexuel

    media La militante des droits de l'homme avait dénoncé dans une vidéo sur Facebook le harcèlement sexuel dont elle avait été victime. DR

    Une cour d’appel égyptienne a confirmé dimanche la peine de deux ans de prison infligée en première instance à Amal Fathi, une opposante et militante des droits de l’homme accusée de « diffusion de fausses informations, d'atteinte à la sécurité nationale et de publication d'une vidéo indécente ».

    Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

    L’affaire remonte au 10 mai quand Amal Fathi publie une vidéo sur les réseaux sociaux où elle dénonce, en termes crus, le harcèlement sexuel verbal qu’elle a subi de la part d’un chauffeur de taxi.

    Elle s’en prend aux autorités pour leur laxisme en la matière, mais aussi pour leur responsabilité dans la dégradation des conditions de vie en Egypte. Le lendemain, elle est arrêtée et placée en garde à vue.

    Fin septembre, Amal Fathi avait été condamnée à deux ans de prison et 500 euros d’amende dans cette affaire. Une peine suspendue jusqu’à l’appel. Toutefois, la jeune femme est restée en détention dans le cadre d’une autre affaire pour laquelle elle a obtenu une libération conditionnelle ce jeudi.

    Elle pourra recourir à la cassation. Mais une audience devant cette cour peut prendre de huit à douze mois. Amal Fathi peut, entretemps, être arrêtée et emprisonnée.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.