GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 24 Novembre
Lundi 25 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Colombie: la mairie de Bogota décrète le couvre-feu dans trois quartiers populaires
    • CAN U23: l’Égypte sacrée après sa victoire en finale face à la Côte d’Ivoire, 2-1 ap
    Moyen-Orient

    Accord de coopération militaire contre le groupe EI entre l'Irak et la Syrie

    media Un soldat irakien monte la garde près de la ville de Qaim à la frontière irako-syrienne le 11 novembre 2018. AFP Photos/Ahmad Al-Rubaye

    Le Premier ministre irakien Adel Abdel Mahdi a annoncé le 30 décembre que de hauts responsables de la sécurité à Bagdad avaient rencontré le président syrien Bachar el-Assad à Damas. Leur rencontre a débouché sur un accord de coopération militaire dans la lutte contre l’organisation État islamique avec le retrait des troupes américaines de Syrie.

    Jusqu’à présent les forces irakiennes avaient simplement l’autorisation de bombarder les positions jihadistes en Syrie, mais avec le retrait des troupes américaines du nord-est syrien, l’Irak pourrait s’impliquer davantage dans ce pays.

    « Cet accord conclu entre l’Irak et la Syrie prévoit un déploiement militaire conjoint entre nos forces et les troupes de Bachar el-Assad à la frontière entre nos deux pays, explique Ahmed Abdelrezzak, membre des forces d’intervention spéciales de l’armée irakienne. L’objectif est bien sûr de lutter contre les terroristes de l’EI. L’Irak et la Syrie, veulent éradiquer toute présence jihadistes dans la région. Sur le terrain, l’aide irakienne se traduira par l’envoi d’un contingent de 4 000 hommes, l’artillerie et l’aviation seront également déployées. »

    2000 jihadistes à la frontière irako-syrienne

    Des groupes paramilitaires chiites irakiens soutenus par l'Iran opèrent déjà à l'intérieur du territoire syrien contre les militants sunnites du groupe EI.

    Selon des estimations données précédemment par le Premier ministre Adel Abdel Mahdi, environ 2 000 jihadistes de l'organisation opéreraient près de la frontière syrienne et tenteraient de passer en Irak. L’EI a été vaincu militairement en Irak en 2017, mais a continué de lancer des attaques de type guérilla contre les forces de sécurité dans le nord du pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.