GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 19 Juin
Jeudi 20 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Terrorisme: Samantha Lewthwaite, «la veuve blanche», se cacherait au Yémen

    media Samantha Lewthwaite, surnommée la «veuve blanche», suspectée d'avoir joué un rôle dans l'attaque meurtrière de la galerie commerciale de Nairobi (photo d'archives). REUTERS/Interpol/Handout via Reuters

    Elle est surnommée « la veuve blanche », car elle avait épousé un jihadiste mort dans un attentat suicide. On la présente aussi parfois comme la terroriste la plus recherchée au monde. La Britannique Samantha Lewthwaite serait vivante et se cacherait au Yémen, selon la presse d’Outre-Manche. Sa traque dure depuis 7 ans. Elle est soupçonnée d’avoir rejoint les rangs des islamistes somaliens shebabs et d’avoir aidé à organiser un grand nombre d’attaques.

    « Samantha Lewthwaite reste notre cible numéro un et nous pensons que l’étau se resserre. Nous l’aurons », a confié une source des services secrets britanniques.

    Un officier du MI6 basé au Kenya aurait recruté un proche de la jihadiste. L’informateur lui aurait révélé qu’après un passage par Dubaï, la Britannique de 35 ans se cacherait maintenant au Yémen, profitant du chaos qui règne dans le pays.

    Pour ne pas être repérée, elle aurait changé son apparence en ayant recours à la chirurgie plastique et en prenant du poids.

    Samantha Lewthwaite est accusée de collaborer depuis des années avec les islamistes somaliens shebabs. Elle aurait participé notamment aux attentats de Westgate et Garissa au Kenya. En 2015, un agent somalien l’a accusée d’avoir participé à la mort de 400 personnes.

    En tout cas grâce aux shebabs elle aurait obtenu des contacts yéménites, notamment dans les villes d’Aden et Mukalla.

    Mais selon des écoutes et surveillances, Samantha Lewthwaite serait également en train de recruter des gens prêts à commettre des attentats suicides. Elle leur aurait appris à fabriquer et déclencher des ceintures d’explosifs. La Grande-Bretagne, la Grèce, l’Espagne, Chypre ou encore la Turquie seraient des cibles potentielles.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.