GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 18 Mai
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Arabie saoudite: une ONG témoigne des tortures subies par des militantes

    media Le camion de l’ONG ALQST devant l’ambassade d’Arabie saoudite à Londres pour exiger la libération des prisonniers de conscience dans les prisons saoudiennes. Twitter / ALQST

    Inquiétudes autour du sort de militantes des droits de l’homme saoudiennes victimes de torture et de sévices sexuels en prison. Cette semaine des parlementaires britanniques ont adressé une lettre à l’ambassadeur saoudien à Londres pour pouvoir rendre visite à ces femmes emprisonnées. Yahia Assiri est le président de l’Organisation de défense des droits de l’homme ALQST basée à Londres. Certains témoignages qu’il a pu se procurer sont glaçants, il choisit de garder ses sources anonymes pour des raisons de sécurité.

    « Cette torture que subissent des femmes en Arabie saoudite est sans précèdent, souligne Yahia Assiri, le président de l'ONG ALQST. Jusqu’à présent la torture était réservée aux hommes accusés de terrorisme, et même dans ce cas peu importe leur crime la torture est inacceptable, il faut interdire le recours à la torture.

    Ces pratiques en Arabie saoudite ont été documentées et des preuves ont été présentées au Conseil des droits de l’homme de l’ONU, à plusieurs organisations de défense des droits de l’homme et aussi à des hommes politiques à travers l’Europe.

    Des parlementaires britanniques ont répondu à l’appel et ils demandent aujourd’hui à rencontrer ces femmes, ces militantes emprisonnées en Arabie saoudite pour s’assurer de leur état de santé. A présent nous espérons que la mobilisation gagne toute l’Europe. »

    «Je pourrais dissoudre ton corps et jeter tes restes dans les toilettes»

    Et le président de l'ONG, Yahia Assiri, poursuit : « Jusqu’à présent les femmes en Arabie saoudite étaient épargnées. La torture était davantage pratiquée sur les hommes. Mais la situation a changé. Désormais des femmes, des militantes des droits de l’homme sont torturées de manière barbare, sans parler des agressions sexuelles.

    Nous avons le témoignage d’une militante qui a été entièrement déshabillée durant son interrogatoire et qui a subi des attouchements sexuels, alors qu’on lui disait : où sont tes organisations des droits de l’homme ? Qui peut te défendre maintenant ?

    Une autre militante a été interrogée par un proche conseiller du prince héritier ben Salman en personne, il lui a dit " je pourrais dissoudre ton corps et jeter tes restes dans les toilettes ". Cet homme est inculpé dans l’affaire de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi. Riyad affirme l’avoir écarté de ses responsabilités, mais en réalité il joue toujours un rôle en Arabie saoudite. »

    (Re) lire : Arabie saoudite: vague d'arrestation de militants des droits des femmes

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.