GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Retrait de Syrie: Washington veut d’abord s’assurer de la défense de ses alliés

    media Le conseiller pour la sécurité nationale de la Maison Blanche John Bolton (g) et le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, le 6 janvier 2019, à Jérusalem. Oded Balilty/Pool via REUTERS

    En visite en Israël depuis le samedi 5 janvier, le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche John Bolton se rend ce lundi en Turquie. Une tournée destinée à rassurer et fixer les conditions du retrait des troupes américaines de Syrie.

    Le retrait américain de Syrie doit se faire de telle sorte que la défense d'Israël et « d'autres amis » de Washington dans la région soit « absolument assurée », a affirmé ce dimanche à Jérusalem le conseiller pour la sécurité nationale de la Maison Blanche John Bolton, à l'occasion d'entretiens avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu.

    Depuis son annonce qui a ébranlé de nombreux alliés de Washington, Donald Trump a assuré que le retrait se ferait « sur un certain temps » et pas « du jour au lendemain », semblant avoir pris acte des appels à éviter un départ précipité.

    De son côté, le chef du gouvernement israélien s'est engagé à poursuivre ses efforts pour empêcher l'Iran de s'implanter militairement en Syrie. Israël a lancé des centaines de frappes aériennes en Syrie contre ce qu'il qualifie de cibles de l'armée iranienne et de livraisons d'armes perfectionnées au Hezbollah, soutenu par Téhéran. « Notre position est claire, a déclaré ce dimanche Benyamin Netanyahu. Nous continuons à agir pour le moment contre le renforcement de l'armée iranienne en Syrie et contre quiconque saperait ou tenterait de menacer la sécurité d'Israël. »

    Une visite en Turquie qui s'annonce tendue

    John Bolton poursuit sa tournée dans la région en se rendant ce lundi en Turquie, pour une visite de deux jours durant laquelle il rencontrera notamment le président Recep Tayyip Erdogan. Un séjour qui pourrait être plus compliqué qu'il n'y paraît. Car le ton de la Maison Blanche à l’égard d’Ankara se fait plus critique ces derniers jours, remarque notre correspondant à Istanbul, Alexandre Billette.

    Après le secrétaire d’Etat Mike Pompeo qui s’est inquiété d’un « massacre des Kurdes » de Syrie par la Turquie, John Bolton a fixé comme condition préalable au retrait américain la promesse de la Turquie à ne pas attaquer les Kurdes. Ankara ne cache pas son intention de lancer une offensive contre eux pour éviter la formation, à ses portes, d'un embryon d'Etat kurde susceptible de raviver le séparatisme des Kurdes de Turquie.

    C’est une déclaration « insensée », a réagi ce dimanche le porte-parole de la présidence. Les Américains confondent « les organisations terroristes » et nos « frères kurdes », a pour sa part déclaré le ministère des Affaires étrangères.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.