GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Avril
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Aujourd'hui
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: un tir de missile de l'EI tue un milicien kurde et blesse 2 soldats britanniques

    media Des membres des Forces démocratiques syriennes (SDF) dans le village de Susah, dans la province de Deir Ezzor, dans l'est de la Syrie, septembre 2018 (illustration). Delil souleiman / AFP

    En Syrie un combattant kurde des Forces démocratiques syriennes (FDS) a été tué et deux soldats britanniques grièvement blessés hier, samedi 5 janvier, dans le tir d'un missile par le groupe Etat islamique. L'attaque a eu lieu dans la dernière poche de l'organisation jihadiste dans la province de Deir Ezzor, dans l'est du pays,

    D’après les médias kurdes, le tir de missile visait une base des combattants des Forces démocratiques syriennes dans le secteur d'al-Chaafa. Selon un porte-parole des FDS, le missile a été tiré par le groupe Etat islamique. La presse britannique rapporte ce dimanche que les deux soldats blessés durant l’attaque feraient partie des forces spéciales britanniques. Une information que Londres n'a pas voulu commenter.

    « Les deux soldats britanniques ont été transportés par hélicoptère pour recevoir les soins» adéquats, a précisé à l'AFP le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.

    Cet incident intervient deux semaines et demie après l'annonce de Donald Trump du retrait des troupes américaines de ce pays. «Nous avons vaincu le groupe Etat islamique en Syrie», avait affirmé le président américain sur Twitter. Des propos vivement critiqués par les alliés de Washington. L’annonce avait également précipité la démission du secrétaire américain à la Défense, Jim Mattis.

    En septembre dernier, la coalition internationale et les FDS -qui sont le fer de lance de cette alliance créée en 2014- ont conjointement lancé une offensive contre la présence de l'EI dans la province de Deir Ezzor. Les combats intenses ont fait depuis plus de mille morts côté jihadistes, contre 573 parmi les combattants des FDS.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.