GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Juin
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Aujourd'hui
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Cinq jeunes israéliens soupçonnés d'être liés à la mort d'une Palestinienne

    media La colonie israélienne d'Adam, près de la ville de Ramallah en Cisjordanie (photo d'illustration).. Thomas COEX / AFP

    Cinq mineurs israéliens sont au cœur d'une enquête sur la mort d'une Palestinienne en Cisjordanie occupée. Ce jeudi, un tribunal israélien a prolongé la détention de l'un d'entre eux et assigné à résidence les quatre autres suspects.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilem Delteil

    Les faits remontent au 12 octobre : une femme circulant en voiture avec son mari a été atteinte par des jets de pierre et a succombé à ses blessures. Cinq étudiants d'un établissement religieux juif situé dans une colonie proche des lieux ont été arrêtés fin décembre, soupçonnés d'être liés à cette mort.

    Pour les enquêteurs, les jets de pierre qui ont entraîné la mort d'Aïcha Mohamed Rabi relève du « terrorisme » et pendant plus de deux mois, ils ont imposé une stricte censure sur l'avancée de l'enquête.

    C'est le 30 décembre que cinq adolescents étudiant dans une yeshiva, un établissement religieux juif, situé dans une colonie proche du lieu de l'attaque ont été arrêtés. Au bout de dix jours de garde à vue, les enquêteurs et le juge ont estimé que quatre d'entre eux peuvent être assignés à résidence.

    Mais le magistrat estime que les charges qui pèsent sur le cinquième sont suffisamment lourdes pour le maintenir en détention. La police a également convoqué 80 autres étudiants de cette yeshiva dans cette enquête.

    Augmentation des violences envers les Palestiniens

    Les avocats des cinq suspects ont dénoncé leur garde-à-vue prolongée, accusant le Shin Beth, le service de sécurité intérieure, de torture. Des critiques rejetées par le juge en charge du dossier pour qui l'enquête a été « approfondie, sérieuse et ardue ».

    Selon l'ONU, les actes de violence des colons à l'égard des Palestiniens ont augmenté de près de 70 % en 2018. Le convoi du Premier ministre palestinien avait aussi été visé par des jets de pierre à son retour de la messe de Noël à Bethléem le 25 decémbre. Des jets attribués par le gouvernement palestinien à des colons israéliens.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.