GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Janvier
Samedi 19 Janvier
Dimanche 20 Janvier
Lundi 21 Janvier
Aujourd'hui
Mercredi 23 Janvier
Jeudi 24 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Foot/Fichage ethnique: la Ligue inflige au PSG une amende de 100000 euros
    • L'astronaute Thomas Pesquet devrait retourner «très bientôt» dans l'espace (ministre)
    • Disparition de Sala: les opérations de recherche ont été suspendues (police)
    • France: les forces de l'ordre qui utilisent des LBD seront équipées de caméras-piétons dès samedi (Castaner)
    Moyen-Orient

    Retrait occidental de Syrie: quel calendrier?

    media Des membres des Forces démocratiques syriennes et des soldats américains (g.) dans la province de Deir Ezzor, le 1er mai 2018. Delil souleiman / AFP

    En Syrie la coalition internationale affirme avoir engagé un processus de retrait de Syrie. Cette coalition regroupe de nombreux pays mais elle est majoritairement représentée par les forces américaines sur le territoire syrien. Une nouvelle annonce donc mais toujours pas de calendrier précis.

    Ce processus de retrait pourrait prendre plusieurs années, ou être immédiat comme l'avait dans un premier temps annoncé Donald Trump en décembre dernier. Selon une source militaire interviewée par la chaîne améircaine CNN, une cargaison serait déjà en mouvement, mais son contenu n'a pas été précisé.

    Ces annonces arrivent au lendemain du discours du chef de la diplomatie américaine au Caire. Mike Pompeo y a lancé un appel à l'unité contre l'Iran et a affirmé que « l'Amérique ne se désengagera pas tant que le combat contre la terreur ne sera pas terminé. »

    Il a pourtant ajouté : « Donald Trump a pris la décision de retirer nos troupes, nous allons le faire. »

     → A (RE)LIRE : En Egypte, Pompeo appelle à l’unité contre «l’expansionnisme iranien»

    Les déclarations se succèdent donc mais le flou et l'incohérence persistent alors que le président turc Recep Tayyip Erdogan menace toujours de mener une offensive contre les factions kurdes syriennes.

    Celles-ci collaborent pour l'heure avec les forces américaines dans la lutte contre l'organisation Etat islamique. L'EI ne pourrait que profiter de ce nouveau conflit. Depuis sa création, le groupe se nourrit des divisions et lutte de pouvoir en Syrie comme en Irak.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.