GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Janvier
Jeudi 17 Janvier
Vendredi 18 Janvier
Samedi 19 Janvier
Aujourd'hui
Lundi 21 Janvier
Mardi 22 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Yémen: nouveaux affrontements à Hodeïda malgré la trêve

    media Des rebelles houthis lors de leur retrait le 29 décembre 2018 à Hodeïda après la signature du cessez-le-feu en Suède. REUTERS/Abduljabbar Zeyad

    Au Yémen, malgré la trêve, des combats ont opposé samedi 12 janvier rebelles houthis et forces pro-gouvernementales à Hodeïda. Cette ville portuaire stratégique est la porte d’entrée de l’aide humanitaire qui arrive dans le pays. Pourtant, au terme d’un accord conclu entre les deux camps sous l’égide des Nations unies en décembre dernier, les uns et les autres s’étaient engagés à faire taire les armes.

    A Hodeïda, l’accord de cessez-le-feu ne semble engager que ceux qui y croient. A Plusieurs reprises depuis le 18 décembre, date du début de la trêve, des affrontements ont opposé forces loyalistes et rebelles houthis.

    Selon le témoignage d’une habitante de Hodeïda contactée par RFI, chaque jour, des tirs d’artillerie et des rafales d’armes automatiques retentissent dans la ville.

    L’aviation de la coalition arabe emmenée par l’Arabie saoudite, soutien des forces progouvernementales, ne quitte plus le ciel de Hodeïda. Toutefois cette aviation tant redoutée par les Houthis comme par les civils ne bombarde plus. Les avions de chasse se content de remplir des missions de surveillance et de renseignements.

    Selon les Nations unies, malgré des incidents mineurs, la trêve reste globalement respectée même si le redéploiement des forces rebelles et progouvernementales, également prévu par l'accord du mois de décembre, fait face à différents obstacles.

    La sortie de crise est encore loin et en attendant la situation qualifiée de pire catastrophe humanitaire au monde par l’ONU se poursuit toujours.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.