GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie: le régime va permettre aux civils de sortir de la province d'Idleb (agence officielle Sana)
    • Chine: des morts et des disparus dans des coulées de boue dans une région montagneuse du sud-ouest du pays (autorités)
    • Inde: spectaculaire arrestation de Palaniappan Chidambaram, ancien ministre des Finances devenu l'un des leaders de l'opposition
    • Ce 22 août, la Russie a lancé «Fiodor», son premier robot humanoïde, vers la Station spatiale internationale
    • Texas: douzième exécution depuis le début de l'année aux États-Unis
    Moyen-Orient

    Yémen: les observateurs de l'ONU cibles de tirs à Hodeïda

    media Martin Griffiths, l'émissaire de l'ONU pour le Yémen, face à presse sur le port d'Hodeïda, le 23 novembre 2018. REUTERS/Abduljabbar Zeyad

    Au Yémen, le chef des observateurs de l'ONU et son équipe ont essuyé des tirs dans la ville d'Hodeïda. Ils sont sains et saufs, selon les Nations unies, qui ne donnent pas plus de détails pour l'instant. Les observateurs sont là justement pour tenter de faire respecter un cessez-le-feu dans cette ville stratégique, au coeur du conflit yéménite.

    Patrick Cammaert, le chef des observateurs de l'ONU, est arrivé pour la première fois à Hodeïda, le 24 décembre, avec une équipe restreinte. C'était quelques jours après l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu, qui est régulièrement mis à mal par des tirs sporadiques entre forces progouvernementales et rebelles houthis.

    Hodeïda, tenue par les rebelles, est une ville stratégique. Son port accueille les trois quarts des marchandises et de l'aide humanitaire qui arrivent au Yémen. L'ONU y a envoyé une première équipe d'observateurs fin décembre et a voté ce mercredi 16 janvier l'envoi de 75 personnes au total, non armées, qui seront chargées de superviser le cessez-le-feu.

    Accords

    Les Nations unies tentent de faire appliquer des accords conclus entre belligérants le mois dernier en Suède. Un échange de prisonniers est notamment prévu, les détails sont en discussions actuellement en Jordanie.

    La fusillade qui a visé les observateurs de l'ONU montre que la situation reste très volatile. La guerre au Yémen dure depuis quatre ans, a fait au minimum 10 000 morts et provoqué une grave crise humanitaire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.