GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Bahreïn: condamné à la prison à vie, le chef de l'opposition n'a plus de recours

    media Portrait du cheikh Ali Salmane brandi par un protestataire lors d'une manifestation contre son arrestation, en 2015. MOHAMMED AL-SHAIKH / AFP

    A Bahreïn, la Cour suprême confirme la condamnation à la prison à vie du chef de l'opposition chiite. Cheikh Ali Salmane avait été condamné en novembre dernier pour « intelligence avec le Qatar ». Il n'a plus aucun recours.

    Cheikh Ali Salamane a été condamné à la perpétuité pour ses liens présumés avec le Qatar, pays en froid avec Bahreïn. On lui reproche entre autres d'avoir voulu « renverser l'ordre constitutionnel de son pays ».

    Des accusations rejetées par les organisations de défense de droits de l'homme comme Amnesty international, qui évoquait en novembre dernier une « parodie de justice ». Pour l'ONG, cheikh Ali Salmane est un prisonnier politique.

    Agé de 53 ans, il est à la tête du mouvement al-Wefaq, dissous sur ordre des autorités. Principal chef de l'opposition chiite, dans un pays dirigé par une monarchie sunnite.

    Des centaines de dissidents arrêtés, jugés ou déchus de leur nationalité

    Cheikh Ali Salmane, dont la sentence à perpétuité vient donc d'être confirmée, purgeait déjà une peine de quatre ans de prison pour « incitation à la haine confessionnelle ».

    Bahreïn réprime toute forme d'opposition. Le royaume a connu en 2011 un grand mouvement de contestation, lorsque la majorité chiite est descendue dans la rue pour réclamer des réformes démocratiques.

    Depuis, les procès d'opposants se sont multipliés. Des centaines de dissidents ont été arrêtés, jugés ou déchus de leur nationalité.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.