GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Quel bilan tirer de la visite officielle d'Emmanuel Macron en Egypte?

    media Poignée de mains entre Emmanuel Macron (g.) et Abdel Fattah al-Sissi, au Caire, le 28 janvier 2019. AFP / Ludovic Marin

    Au dernier jour de sa visite officielle en Egypte, Emmanuel Macron a rencontré, mardi 29 janvier, des membres de la société civile égyptienne.  Il avait aussi rendez-vous avec les autorités religieuses du pays. Autre temps fort : une visite du chantier de la future capitale administrative, située à une soixantaine de kilomètres du Caire.

    Avec notre envoyée spéciale au Caire, Valérie Gas

    Un vol en hélicoptère au-dessus de la nouvelle capitale, le projet pharaonique du président Sissi pour faire émerger une ville dans le désert à quelques dizaines de kilomètres du Caire, c'est l'étape imprévue du déplacement d'Emmanuel Macron. Elle a remplacé au dernier moment une visite du musée archéologique du Caire. Le président Sissi y tenait. Emmanuel Macron en a profité pour marquer l'intérêt de la France pour participer à ce projet.

    En arrivant en retard devant la communauté française lundi 28 janvier au soir, Emmanuel Macron a expliqué : « J'ai cédé à la pression du président Sissi, c'était important pour notre relation ». Une relation qui a été consolidée pendant cette visite, selon l'entourage du chef de l'Etat, malgré la préoccupation exprimée publiquement par le président français concernant la situation des droits de l'homme en Egypte.

    En privé, les présidents ont eu des échanges qualifiés de « nourris », quelques accords ont été conclus, dans le domaine civil essentiellement, notamment avec la RATP pour le métro du Caire. Sur le plan diplomatique, Emmanuel Macron et Abdel Fattah al-Sissi ont notamment manifesté leur volonté de travailler ensemble sur les sujets africains.

    Le président français a conclu sa visite en rencontrant le pape copte, Tawadros II, et l'imam de la mosquée Al-Azhar, Ahmed el-Tayeb, une manière d'apporter son soutien aux efforts du président Sissi, en faveur du dialogue interreligieux.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.