GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Israël: Téhéran accusé de manœuvrer sur Facebook à l'approche des législatives

    media Facebook a annoncé avoir fermé 783 pages, groupes et comptes liés à l'Iran qui agissaient de manière coordonnée afin de diffuser de fausses informations dans une vingtaine de pays. REUTERS/Dado Ruvic

    Selon Facebook, une campagne de désinformation d'ampleur aurait été menée depuis l'Iran et aurait visé de nombreux pays, dont Israël. Une société spécialisée dans les médias et les technologies avait un peu plus tôt mis en garde contre une tentative d'ingérence de la part de Téhéran dans la campagne électorale israélienne à un peu plus de deux mois du scrutin législatif.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

    Dans un rapport publié jeudi, Vocativ relevait que des centaines de comptes sur les réseaux sociaux avaient été activés en Iran. Leur fonction était de partager du contenu lié aux événements israéliens dans le but de peser sur la campagne en cours.

    Faux comptes gérés par des bots

    Les analystes de cette société américaine fondée par un Israélien ont recensé au moins 350 de ces comptes. De faux comptes, précisent-ils, gérés par des bots, ces logiciels informatiques permettant de réaliser des tâches automatiques.

    Vocativ estimait que ces faux comptes iraniens étaient de plus en plus nombreux.

    Un peu plus tard dans la journée, Facebook a annoncé avoir fermé 783 pages, groupes et comptes liés à l'Iran qui agissaient de manière coordonnée afin de diffuser de fausses informations, selon le géant américain. Le groupe estimait que plus de vingt pays européens et du Moyen-Orient étaient visés.

    Attaques « quotidiennes »

    Israël faisait bien partie de ces pays. L'Iran est aujourd'hui son principal ennemi. En début de semaine, le premier ministre israélien avait même dénoncé des tentatives d'attaques informatiques « quotidiennes » de la part de la République islamique: des attaques toutes déjouées, affirmait Benyamin Netanyahu.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.