GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 19 Juin
Jeudi 20 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Primaires du Likoud en Israël: Netanyahu mis en difficulté par son parti

    media Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, à Jérusalem, le 5 février 2019. Reuters

    C'est un lendemain de scrutin au goût amer pour Benyamin Netanyahu. Son parti, le Likoud, tenait mardi 5 février sa primaire pour désigner ses candidats aux élections législatives du 9 avril prochain. Et le Premier ministre israélien, qui pourrait être mis en examen dans des affaires de corruption, ne sort pas renforcé de ce scrutin. Les militants du Likoud ont effet signifié leur indépendance à Benyamin Netanyahu : ils n'ont pas suivi ses consignes de vote.

    De notre correspondant à JérusalemGuilhem Delteil

    Seuls deux des fidèles parmi les fidèles de Benyamin Netanyahu ont réussi à se placer parmi les dix premiers de la liste du Likoud : la ministre de la Culture et des Sports ainsi que le ministre de la Sécurité publique peuvent être satisfaits de leur score, mais les hommes de confiance du chef du gouvernement au Parlement ont, eux, été relégués à des positions basses.

    Une marque d'émancipation de la base du parti, estime Yohanan Plesner, président de l'Institut de la démocratie israélienne, un centre de recherche : « 70 000 électeurs du Likoud ont fait preuve de sagesse collective. Ils ont élu des talents du Likoud et pas nécessairement des députés sortants qui se sont fait connaître en accédant à toutes les exigences de Benyamin Netanyahu. »

    Parmi les quatre personnes qui arrivent en tête de ce scrutin, et qui occuperont les places juste derrière Benyamin Netanyahu sur la liste, trois sont des personnalités qui se sont déjà publiquement opposées au Premier ministre. Benyamin Netanyahu voit notamment Gideon Saar, un homme qu'il a cherché à abattre, entrer dans ce trio.

    Un camouflet, juge Yohanan Plesner : « Cela peut être un signe que les membres du Likoud préparent déjà le parti pour l'après-Netanyahu et qu'ils veulent une direction potentielle compétente qui puisse reprendre le flambeau. »

    Avec ces primaires, le Likoud s'est certes mis en ordre de bataille pour les législatives, derrière son chef Benyamin Netanyahu. Mais la succession de celui qui est au pouvoir depuis dix ans n'est désormais plus un sujet tabou au sein du parti.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.