GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Mars
Vendredi 15 Mars
Samedi 16 Mars
Dimanche 17 Mars
Aujourd'hui
Mardi 19 Mars
Mercredi 20 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Russie: le responsable de l'ONG Memorial en Tchétchénie condamné à quatre ans de prison (Memorial)
    • Tunisie: le beau-frère de Ben Ali en détention à Marseille (source judiciaire)
    • Tunisie: le beau-frère de Ben Ali inculpé en France pour faux et blanchiment (source judiciaire)
    • «Gilets jaunes»: Didier Lallement remplace le préfet de police de Paris Michel Delpuech (Edouard Philippe)
    • France: «Des consignes inappropriées» ont été passées pour l'usage des LBD samedi (Edouard Philippe)
    • GB: le gouvernement ne peut pas représenter au vote l'accord de Brexit inchangé (président des Communes)
    • Cyclone au Mozambique: le bilan «pourrait dépasser le millier de morts» selon le président Nyusi
    • Russie: Vladimir Poutine promulgue 2 lois, l'une contre les «fausses nouvelles» et l'autre punissant les «offenses aux symboles de l'Etat»
    • EasyJet annonce se retirer des discussions sur la reprise d'Alitalia
    • Pays-Bas: trois morts et neuf blessés durant les fusillades à Utrecht (maire)
    • Un homme originaire de Turquie recherché après les fusillades d'Utrecht (police néerlandaise)
    • Syrie: l'armée «libèrera» les zones kurdes par la «force» ou par des «accords» (ministre)
    • «Gilets jaunes»: le coût des dégâts liés aux manifestations estimés à 170 millions d'euros par la fédération française de l'assurance (FFA)
    • En France, le chanteur congolais Koffi Olomidé a été condamné à 2 ans de prison avec sursis pour agressions sexuelles sur mineure de 15 ans
    Moyen-Orient

    Négociations à Amman pour un échange de prisonniers au Yémen

    media Nouvelles négociations à Amman, en Jordanie, le 5 février 2019, pour discuter d'un accord d'échange de prisonniers au Yémen. REUTERS/Muhammad Hamed

    Des négociations sur la crise yéménite se sont ouvertes mardi 5 février à Amman, en Jordanie, en vue de parvenir à un échange de plusieurs milliers de prisonniers au Yémen. Cet échange de prisonniers entre l’armée gouvernementale, soutenue par une coalition dirigée par l’Arabie saoudite, et les forces houthies, proches de l’Iran, se heurte au fait que le sort de nombreux combattants reste incertain.

    De notre correspondant à Amman,

    Les nouvelles négociations à Amman se heurtent à plusieurs obstacles, et notamment le sort incertain de nombreux combattants dont les noms figurent sur ces listes. L’armée gouvernementale et les forces houthies qui sont censées détenir ces 15 000 personnes ne savent pas forcément où tous ces individus se trouvent. Certains combattants sont morts, ont fui, ou ont disparu.

    Dans ces conditions, il est facile pour un camp d’accuser l’autre de cacher des informations sur le sort des prisonniers et de lui reprocher sa mauvaise volonté. D’autant qu’il ne règne pas encore un climat de grande confiance entre le gouvernement et les Houthis. Leur rapprochement est tout récent et encore fragile : les premières véritables discussions ont eu lieu en Suède en décembre dernier.

    Deuxième session de pourparlers à Amman

    Les deux camps négocient depuis plusieurs mois déjà sur cet échange de prisonniers. Les représentants gouvernementaux ont reçu la liste des noms que les Houthis voulaient faire libérer il y a « deux à trois mois ». C’est ce qu'a confié Ammar Hedj, l’un de ces négociateurs, côté gouvernemental :

    « Nous sommes en train de passer en revue quelques centaines de noms [de prisonniers]… pas des milliers.
    - Est-ce que cela veut dire que vous êtes déjà tombés d’accord sur des noms de prisonniers à libérer ?
    - Oui…
    - Beaucoup ?
    - Plus d’un millier, des deux côtés. Les négociations avancent lentement mais elles avancent… 
    »

    Ramener la paix au Yémen

    Les Nations unies et le Comité international de la Croix-Rouge espèrent que ces pourparlers, à Amman, vont rapprocher les deux camps pour faciliter, à terme, la résolution de la crise yéménite. Martin Griffiths, l’envoyé spécial des Nations unies pour le Yémen, a dit le 5 février que cette réunion de trois jours, à Amman, était un « indicateur » pour mesurer la capacité des deux camps « à progresser ensemble ».

    En d’autres termes, si les négociations aboutissent sur la libération de nombreux prisonniers, alors, il sera plus facile d’avancer sur des questions plus épineuses comme celle du retrait des troupes du port stratégique de Hodeidah sur la mer Rouge et celle de l’ouverture de couloirs humanitaires dans cette région du Yémen, deux dossiers délicats dans les négociations entre le gouvernement yéménite et les forces houthies.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.