GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Mardi 25 Juin
Mercredi 26 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 28 Juin
Samedi 29 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • France: Jean-François Ricard a été officiellement nommé à la tête du parquet national antiterroriste
    • Canicule en France: le mercure va encore grimper ce jeudi, journée la plus chaude; pollution à l'ozone et risques sanitaires à venir
    • Hôpitaux: plus de neuf Français sur dix soutiennent la grève aux urgences (sondage)
    • Commerce: Trump dénonce les taxes douanières «inacceptables» imposées par l'Inde
    • G20: le président chinois Xi Jinping est à Osaka pour participer à la réunion
    Moyen-Orient

    Syrie: Trump appelle les Européens à rapatrier leurs ressortissants jihadistes

    media Des membres des Forces démocratiques syriennes (FDS). Delil souleiman / AFP

    En Syrie, dans l'est du pays, la dernière poche tenue par le groupe Etat islamique devrait tomber dans les jours qui viennent, assurent les combattants kurdes des Forces démocratiques syriennes (FDS) qui livrent bataille appuyés par les forces de la coalition. Au même moment, Donald Trump appelle les pays européens à rapatrier leurs ressortissants faits prisonniers dans cette région. Autrement dit des jihadistes, sinon il menace de les relâcher dans la nature.

    Le message est adressé via Twitter par Donald Trump : la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne (et d'autres alliés européens) sont priés de rapatrier plus de 800 combattants de l'Etat islamique, capturés en Syrie, et de les traduire en justice. « Le califat est sur le point de tomber », écrit le président américain et il n'y a pas d'alternative, car nous serions forcés de les relâcher.

    Capturés par les forces kurdes

    Ces étrangers, partis faire le jihad en Syrie, ont été capturés par les forces kurdes qui combattent le groupe Etat islamique, avec l'aide d'une coalition internationale dirigée par les Etats-Unis. Mais ces prisonniers s'avèrent bien encombrants. Les Kurdes ont prévenu qu'ils ne pourraient pas les garder éternellement.

    Evanouis dans la nature...

    La France a récemment déclaré qu'elle pourrait rapatrier ses ressortissants alors que, jusqu'ici, la ligne était plutôt de les laisser sur place. Le risque est de voir ces jihadistes s'évanouir dans la nature après le retrait des forces américaines de Syrie.

    Donald Trump a en effet annoncé en décembre le départ imminent de ses militaires. Cette décision a sucité la colère de ses alliés européens mais aussi l'inquiétude des Kurdes, qui se retrouvent isolés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.