GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    La France et l'Iran vont échanger des ambassadeurs dans un contexte délicat

    media Bahram Ghasemi, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, est le nouvel ambassadeur d'Iran en France. ATTA KENARE / AFP

    La France et l'Iran vont échanger des ambassadeurs alors que ces deux postes sont restés vacants pendant plus de six mois. Les deux nouveaux diplomates vont être en charge d'une relation délicate, qui s'est même tendue ces derniers mois.

    Le nouvel ambassadeur de France à Téhéran s'appelle Philippe Thiébaud. Il siège actuellement au Conseil d'Etat et a notamment été en poste au Pakistan. Au moment où le diplomate français prendra ses fonctions en Iran, Bahram Ghasemi doit devenir l'ambassadeur de la République islamique à Paris. Il est l'actuel porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

    Cet échange d'ambassadeur amorce un retour à la normale, mais pour une relation toujours mouvementée entre les deux pays. La France, comme ses partenaires européens, multiplie les gestes pour tenter de sauver l'accord sur le nucléaire iranien, en péril depuis le retrait des Etats-Unis du texte l'année dernière. Mais, en parallèle, Paris critique le programme de missiles de Téhéran et sa possible prolifération régionale, ce qui irrite les dirigeants iraniens.

    Autre sujet ultra-sensible : un projet d'attentat déjoué en juin 2018 près de Paris. Les Moudjahidines du peuple - un groupe d'opposants iraniens en exil - étaient visés. La France met en cause une branche des renseignements iraniens. Une accusation rejetée par la République islamique, qui reproche à Paris d'héberger cette organisation.

    Un journal ultra-conservateur iranien affirme qu'après cet épisode, la France a expulsé un diplomate iranien en poste à Paris. Aucun des deux pays n'a confirmé cette information. Le même quotidien, Kayhan, appelait ce mardi 5 mars à « l'expulsion de diplomates français en poste en Iran ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.