GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Territoires palestiniens: Abbas choisit un cadre de son parti comme 1er ministre

    media Mohammed Shtayyeh lors d'une réunion des dirigeants palestiniens à Ramallah, en Cisjordanie, le 20 février 2019. REUTERS/Mohamad Torokman

    Mahmoud Abbas a nommé dimanche un nouveau Premier ministre à la tête du gouvernement de l’Autorité palestinienne à Ramallah. Sa nomination était attendue depuis plus d’un mois : Mohammed Shtayyeh, cadre du Fatah et proche de Mahmoud Abbas, succède ainsi à Rami Hamdallah, qui était à la tête d’un gouvernement formé en 2014 avec l’accord du Hamas et considéré comme indépendant. Cette nomination d’un fidèle parmi les fidèles de Mahmoud Abbas risque de creuser encore un peu plus les divisions entre le Fatah et le mouvement islamiste.

    Avec notre correspondante à Ramallah,  Marine Vlahovic

    En nommant Mohammed Shtayyeh au poste de Premier ministre, le président de l’Autorité palestinienne a délibérément décidé de resserrer les rangs autour de lui. Ancien conseiller de Mahmoud Abbas dont il est proche, Mohammed Shtayyeh, 61 ans, et par deux fois ministre dans le passé, est surtout membre du Comité central du Fatah, la plus haute instance du parti présidentiel.

    Un cadre du Fatah à la tête du gouvernement, c’est un signal fort envoyé au parti rival, le Hamas, et qui risque d’aggraver encore la division entre les frères ennemis palestiniens, alors que toutes les tentatives de réconciliation ont échouées.

    Le mouvement islamiste qui gouverne de facto la bande de Gaza depuis 2007 a déjà annoncé qu’il ne reconnaissait pas ce gouvernement qualifié de « séparatiste » car « formé sans consensus national ».

    Mohammed Shtayyeh dispose désormais de quelques semaines pour former ce nouveau gouvernement, que l’on pressent largement dominé par le Fatah.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.