GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Mars
Dimanche 17 Mars
Lundi 18 Mars
Mardi 19 Mars
Aujourd'hui
Jeudi 21 Mars
Vendredi 22 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    [Témoignage] La difficile détention de la Saoudienne Loujain al-Hathloul

    media Loujain al-Hathloul est l'une des féministes saoudiennes arrêtées en mai dernier en Arabie saoudite. Reuters

    En Arabie saoudite, le procès de dix militantes de la cause des femmes s'est ouvert cette semaine. Très peu d'informations ont filtré à l'issue de la première audience qui a eu lieu mercredi 13 mars à Riyad. Les dix Saoudiennes ont été arrêtées en mai 2018. RFI a pu recueillir le témoignage de la soeur de l'une de ces militantes féministes. Elle revient pour nous sur la situation de sa soeur en prison et le procès en cours.

    Alia est la soeur aînée de Loujain al-Hathloul, l'une des féministes saoudiennes arrêtées en mai dernier. De sa prison, celle-ci peut communiquer avec sa famille et raconter ses conditions de détention. « Elle a été maltraitée, voire torturée entre mai et août 2018. Mais la torture a cessé depuis août, maintenant elle est dans une cellule avec deux autres filles. Elle a le droit de passer un coup de fil par semaine à mes parents, et eux ont le droit de lui rendre visite une fois par mois », explique sa soeur.

    Mercredi, Loujain al-Hathloul a comparu devant un tribunal de Riyad, après dix mois derrière les barreaux. « Elle a reçu officiellement la liste des charges qui pèsent contre elle. C'est assez bref. Elle a un délai pour préparer sa défense. Elle doit repasser devant le juge le 27 mars prochain ».

    Les féministes emprisonnées demandaient des droits pour les Saoudiennes. Alia estime que les charges retenues contre sa soeur ne sont pas claires : « Elle, elle a milité pour ces réformes. C'est très étrange, je n'arrive pas à le comprendre. En fait, le changement doit venir d'en haut vers le bas et peut-être on ne souhaite pas que des initiatives émanent de la population. »

    Les proches de Loujain al-Hathloul ont été surpris d'apprendre qu'un procès allait se tenir alors que la militante féministe venait de signer une demande de pardon royal.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.