GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Esplanade des Mosquées: Israël ordonne la fermeture d'un lieu sensible

    media Les forces de sécurité israélienne montent la garde devant l'esplanade des Mosquées, le 27 juillet 2017 (photo d'illustration). REUTERS/Muammar Awad

    Un tribunal israélien a ordonné de nouveau dimanche 17 mars la fermeture d'un bâtiment sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem, au cœur de tensions ces dernières semaines.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

    C’est une injonction provisoire du tribunal de paix de Jérusalem. La fermeture d’un local controversé ces dernières semaines sur l’esplanade des Mosquées : le site de Bab al-Rahma, la porte de la miséricorde. La Cour ordonne qu’il demeure fermé jusqu’à la décision du tribunal sur l’ensemble du dossier.

    Ce site est en principe clos sur ordre des autorités israéliennes depuis 2003, mais dernièrement il sert de lieu de prières aux fidèles musulmans. Il s’agit donc d’un nouvel épisode de cette affaire qui donne lieu à des affrontements sur l’esplanade des Mosquées et qui se trouve au coeur des tensions entre les autorités israéliennes et le Waqf, l’organisme sous tutelle jordanienne chargé de la gestion de ce lieu ultra-sensible à la fois pour les musulmans et pour les juifs.

    Ultimatum

    La juge israélienne a donné 60 jours au Waqf pour réagir à ce nouvel ordre de fermeture. La police israélienne estime que c’est le Hamas qui incite les fidèles à utiliser le local et qu’il pourrait servir à des fins terroristes.

    La publication de la décision du tribunal a été repoussée d’une semaine dans l’espoir que des contacts entre Israël, la Jordanie et l’autorité palestinienne sur cette question permettent de trouver un compromis. Les contacts se poursuivent mais sans résultat à ce stade.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.