GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
Mardi 23 Avril
Mercredi 24 Avril
Aujourd'hui
Vendredi 26 Avril
Samedi 27 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Législatives en Israël: la Cour suprême rejette un leader de l'extrême droite

    media Michael Ben Ari, le chef de file du parti d’extrême droite Force juive, lors d'une conférence de presse à Jérusalem, le 17 mars 2019. REUTERS/Ronen Zvulun

    En Israël, la Cour suprême a invalidé la candidature d'un dirigeant d'extrême droite aux élections législatives du 9 avril pour racisme anti-arabe et validé d'autre part celle d'un petit parti représentant la minorité arabe israélienne.

    La Cour suprême a renversé la décision de la commission électorale israélienne. La plus haute instance judiciaire israélienne invalide donc la candidature de Michael Ben Ari, le chef de file du parti d’extrême droite Force juive, qui après un court passage à la Knesset dans le passé s’était illustré par des déclarations racistes.

    En revanche, les autres membres de cette petite formation qui a fait alliance avec une liste ultra-nationaliste pour augmenter ses chances de franchir le seuil électoral pourront eux bel et bien se présenter à la consultation du 9 avril prochain.

    Feu vert pour le parti arabe Raam-Balad

    Dans le même temps, la Cour suprême a entériné la candidature du parti arabe Raam-Balad, qui avait été invalidée par la commission électorale pour « soutien au terrorisme ». Par ailleurs, Ofer Kassif, seul candidat juif sur la liste du parti communiste Hadash, a lui aussi été autorisé à se présenter.

    Dans l’ensemble, la gauche israélienne se félicite de ces décisions. Michael Ben Ari dénonce ce qu’il qualifie de « junte judiciaire qui tente d'imposer ses lois anti-démocratiques ». Plusieurs députés de droite proposent de faire adopter une loi qui permettrait de contourner les décisions de la Cour suprême.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.