GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Vendredi 19 Avril
Aujourd'hui
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Baghouz: les derniers jihadistes de l’EI tentent de résister

    media Des membres des Forces démocratiques syriennes (FDS) dans le village de Baghouz, le 10 mars 2019. REUTERS/Rodi Said

    Les derniers jihadistes du groupe Etat islamique tentaient désespérément, mardi 19 mars, de défendre le dernier réduit de leur califat à Baghouz, dans l’est de la Syrie. Une percée notable des Forces démocratiques syriennes rend plus proche la fin d'une offensive lancée en septembre. Mais la coalition arabo-kurde, soutenue par Washington, n’a pas encore proclamé la victoire.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    Les derniers combattants du groupe Etat islamique mènent un combat désespéré dans une bande étroite de quelques centaines de mètres carrés, acculée à la rive orientale de l’Euphrate. Par petits groupes isolés, ils continuent de harceler les Forces démocratiques syriennes, les FDS, qui les encerclent de trois côtés.

    La coalition arabo-kurde appuyée par les Etats-Unis a pris le camp de fortune qui abritait la dernière base de l’EI, et s’emploie à le ratisser. C’est une tâche dangereuse vu les nombreux tunnels et tranchées creusés par les jihadistes.

    Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), ceux qui résistent toujours sont des jusqu’au-boutistes qui ne comptent pas se rendre. Douze jihadistes sur le point d’être capturés mardi, ou manquant de munitions, ont préféré se faire sauter en actionnant des ceintures ou des vestes explosives à l’approche des assaillants.

    Ces dernières 24 heures, 1 000 combattants de l’EI, dont des dizaines de blessés et de malades, ont été capturés ou se sont rendus, selon l’OSDH. Cela porte à 8 300 le nombre de jihadistes faits prisonniers depuis décembre, auxquels il faut ajouter plus de 55 000 civils.

    Le nombre de combattants qui continuent de résister n’est pas connu avec exactitude. Quelques dizaines, tout au plus, en majorité des Irakiens et des étrangers.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.